UNE PERTE DE RI­CHESSE CONSI­DÉ­RABLE POUR LA SO­CIÉ­TÉ

Rebondir - - ACTUALITÉS -

Le rap­port me­sure les coûts ma­croé­co­no­miques as­so­ciés aux dis­cri­mi­na­tions, ou dit au­tre­ment, les gains liés à la ré­duc­tion de celles-ci, en termes de points de PIB. La ré­duc­tion des dis­cri­mi­na­tions en­traî­ne­rait sur le long terme une aug­men­ta­tion sen­sible de la po­pu­la­tion en em­ploi, et une hausse d’en­vi­ron 3,3 % de la ri­chesse créée. Elle au­rait éga­le­ment pour ef­fet un meilleur ac­cès des in­di­vi­dus ta­len­tueux dis­cri­mi­nés aux postes qua­li­fiés. Nous es­ti­mons cet ef­fet ta­lent à en­vi­ron 3,6 % du PIB. L’am­pleur de ce chif­frage - 7 % du PIB, soit 150 mil­liards d’eu­ros au­jourd’hui - s’ex­plique d’abord par le coût des dis­cri­mi­na­tions en­vers les femmes, for­te­ment pé­na­li­sées et re­pré­sen­tant la moi­tié de la po­pu­la­tion en âge de tra­vailler. Une part im­por­tante de la crois­sance éco­no­mique de ces vingt-cinq der­nières an­nées s’ex­plique d’ailleurs par un meilleur ac­cès des femmes au mar­ché du tra­vail. De­puis vingt-cinq ans en ef­fet, l’écart d’ac­cès à l’em­ploi s’est ré­duit de 10 points entre les hommes et les femmes, sans que le taux d’em­ploi des hommes ne baisse. Il reste en­core dix points d’écart en 2015, ce qui montre à la fois l’am­pleur et les gains pos­sibles de la lutte contre les dis­cri­mi­na­tions ces vingt-cinq pro­chaines an­nées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.