À VOS CV !

En­seigne connue de tous les Fran­çais, Car­re­four peut aus­si être un plan de car­rière. L’en­tre­prise re­crute dans toute la France no­tam­ment pour des postes d’hôtes de caisse ou en­core les mé­tiers de bouche à l’ins­tar de bou­cher. Elle as­sure aus­si qu’il est r

Rebondir - - AU SUMMARIO - Pro­pos recueillis par In­no­cen­tia AGBE

CAR­RE­FOUR “Nous pré­voyons de re­cru­ter 11 000 per­sonnes en CDI”

Quel vo­lume de recrutement avez-vous pré­vu pour l’an­née 2017 ?

Nous pré­voyons de re­cru­ter 11 000 per­sonnes en CDI, des em­ployés, agents de maî­trise et cadres et en­vi­ron 5 500 al­ter­nants. Nous avons éga­le­ment une ac­ti­vi­té sai­son­nière, pour ce­la nous em­bau­chons un peu plus de 20 000 per­sonnes.

Quels sont les prin­ci­paux mé­tiers pour les­quels vous re­cru­tez ?

Les mé­tiers liés à la caisse et aux ser­vices et tout ce qui touche à la ma­nu­ten­tion. En ma­ga­sin, il s’agit du mé­tier d’em­ployé com­mer­cial et en en­tre­pôt, de pré­pa­ra­teur de com­mande. Puis, il y a les mé­tiers liés à l’ali­men­taire, plus pré­ci­sé­ment à ce que nous ap­pe­lons la zone mar­ché. On re­trouve des postes de ven­deurs en pois­son­ne­rie, char­cu­te­rie, trai­teur… Et les pro­fes­sions d’ar­ti­san : bou­cher, bou­lan­ger, pâ­tis­sier, etc.

Tous ces mé­tiers sont-ils ac­ces­sibles sans di­plômes spé­ci­fiques ?

Pour les pro­fes­sions d’ar­ti­san, nous de­man­dons un di­plôme lié au mé­tier qui est sou­vent un CAP, ce­la concerne les bou­lan­gers, bou­chers, pâ­tis­siers… Pour les autres pro­fes­sions comme pré­pa­ra­teur de com­mande, les mé­tiers du ser­vice et même de la vente de pois­son, trai­teur, fro­mage, là nous ne re­cher­chons pas de qua­li­fi­ca­tion et pas for­cé­ment d’ex­pé­rience non plus. Ce sont vrai­ment des mé­tiers ou­verts au plus grand nombre et ac­ces­sibles as­sez fa­ci­le­ment. Il y a en­suite des cur­sus en in­terne qui per­mettent d’ob­te­nir une qua­li­fi­ca­tion ou une connais­sance des pro­duits. En ce qui concerne le ma­na­ge­ment in­ter­mé­diaire, nous re­cher­chons des per­sonnes avec un di­plôme à bac + 2, ce­la peut être un BTS, un DUT ou un bac + 3 avec une li­cence pro­fes­sion­nelle. Il existe par exemple la li­cence Dis­triSup qui amène di­rec­te­ment à nos pro­fes­sions.

Ceux qui entrent chez Car­re­four comme dé­bu­tant et sans qua­li­fi­ca­tion, peuvent-ils es­pé­rer évo­luer ?

Oui bien sûr. L’as­cen­seur so­cial conti­nue à fonc­tion­ner chez nous. L’as­cen­seur so­cial et la promotion in­terne font par­tie de notre ADN. C’est ce qui a construit la grande dis­tri­bu­tion de­puis tou­jours. Par exemple, un em­ployé com­mer­cial qui fait de la mise en rayon peut pas­ser conseiller de vente, en­suite em­ployé prin­ci­pal, c’est l’ad­joint du ma­na­ger, et en­fin ma­na­ger de rayon. Il y en a même qui ont évo­lué jus­qu’à de­ve­nir chef de sec­teur ou di­rec­teur de ma­ga­sin. Un hôte de caisse peut se di­ri­ger vers le poste de cais­sier prin­ci­pal et fi­nir comme ma­na­ger de caisse. Nous avons aus­si des par­cours de bou­chers qui de­viennent ma­na­gers bou­che­rie, ma­na­gers de rayon, puis

“L’as­cen­seur so­cial conti­nue à fonc­tion­ner chez nous.”

THIER­RY RO­GER, di­rec­teur de l’Es­pace Em­ploi pour Car­re­four.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.