BTP, in­dus­trie, ser­vices : 1 000 ré­fu­giés vont suivre une for­ma­tion pro­fes­sion­na­li­sante gra­tuite

Lo­gés, nour­ris, for­més, re­cru­tés. Sept or­ga­nismes pa­ri­taires et l’Af­pa vont pro­po­ser à 1 000 ré­fu­giés une for­ma­tion dont le but est de les in­té­grer pro­fes­sion­nel­le­ment.

Rebondir - - ACTUALITÉS -

Et si l’on for­mait les de­man­deurs d’asile pour leur don­ner un travail et un ave­nir en France ? C’est pour ré­pondre à cette ques­tion que 7 or­ga­nismes pa­ri­taires (Af­das, Age­fos PME, Cons­truc­tys, Faf.tt, For­co, Op­caim et Op­ca­lia) ont me­né une ex­pé­ri­men­ta­tion en Île-de-France et dans les Hauts-de-France. Suite au suc­cès de cette ten­ta­tive, 1 000 ré­fu­giés vont pou­voir pro­fi­ter d’une for­ma­tion com­plète grâce à un par­te­na­riat si­gné avec l’AF­PA. Lo­gés et nour­ris, les bé­né­fi­ciaires sui­vront un pre­mier socle de cours pour mieux maî­tri­ser notre langue : ces 200 heures de fran­çais se­ront dis­pen­sées “par l’Ofii (Of­fice Fran­çais de l’im­mi­gra­tion et de l’in­té­gra­tion) dans le cadre du contrat d’in­té­gra­tion ré­pu­bli­caine”.

UN CUR­SUS COM­PLET ET GRA­TUIT

En­suite, dans le cadre d’une pré­pa­ra­tion opé­ra­tion­nelle à l’em­ploi col­lec­tive (Poec), 400 heures de cours veille­ront à les do­ter d’un fran­çais de qua­li­té pro­fes­sion­nelle. Et à leur faire dé­cou­vrir les mé­tiers qui leur sont ac­ces­sibles dans le BTP, l’in­dus­trie et les ser­vices… Une fois ac­quis un cer­tain ni­veau de fran­çais, les can­di­dats à l’em­ploi bé­né­fi­cie­ront se­lon la Faf.tt, spé­cia­li­sée dans le travail tem­po­raire, “d’un contrat de pro­fes­sion­na­li­sa­tion ou d’un contrat de dé­ve­lop­pe­ment pro­fes­sion­nel in­té­ri­maire de mi­ni­mum 450 heures”. Un pre­mier pas vers un re­cru­te­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.