POUR S’ÉLOIGNER, DES TRANS­PORTS À PRIX RÉ­DUITS

Rebondir - - DÉCOUVRIR -

Si un moyen de lo­co­mo­tion s’im­pose mal­gré vos moyens li­mi­tés, le Fonds d’ac­tion so­cial du travail tem­po­raire (Fastt) est une bonne so­lu­tion. Ce dis­po­si­tif per­met no­tam­ment à des in­té­ri­maires de louer une voi­ture ou un deux-roues à maxi­mum 5 eu­ros et 3 eu­ros par jour, dans la li­mite de trois mois par an. Et au­tour de Mont­pel­lier, le ré­seau de tram­way est très ac­ces­sible. Dans le cas d’un de­man­deur d’em­ploi, il ne coûte que 3,40 eu­ros par mois et d’autres ta­rifs avan­ta­geux existent pour les bé­né­fi­ciaires du RSA et les tra­vailleurs à temps par­tiel.

im­por­tant, c’est que les can­di­dats soient mo­ti­vés,

fiables et au­to­nomes”, pré­cise Flo­rian Bis­quer­ra. Évi­dem­ment, les sa­laires sont très va­riables. Et les pro­fils rares -comme les tech­ni­ciens tour­nés vers le nu­mé­rique, ac­ti­ve­ment re­cher­chés en ce mo­ment dans toute la France- pour­ront né­go­cier leurs sa­laires avec une cer­taine marge. Par ailleurs, l’évé­ne­men­tiel est éga­le­ment por­teur. No­tam­ment au sein de l’Altrad Sta­dium, l’arène du club de rug­by de la ville, ré­gu­liè­re­ment en re­cherche d’hôtes, d’hô­tesses, de ser­veurs, no­tam­ment pour les loges VIP du stade et les places pre­mium.

LE TOU­RISME, CETTE VA­LEUR RE­FUGE

Au-de­là des évé­ne­ments spor­tifs, le tou­risme est por­teur à Mont­pel­lier et sa ré­gion, so­leil mé­ri­dio­nal et proxi­mi­té de la mer oblige. “C’est une ville jeune, étu­diante, dy­na­mique et agréable à vi­si­ter. Mais sur­tout, il est pos­sible d’y vivre et de tra­vailler l’été dans des sta­tions bal­néaires comme Pa­la­vas-les-Flots ou La Grande Motte, dis­tantes de 15 ki­lo­mètres. Par exemple dans l'hô­tel­le­rie, la res­tau­ra­tion, les bars… Ou dans les vi­gnobles de la ré­gion lors des ven­danges

entre fin août et oc­tobre”, ex­plique Flo­rian Bis­quer­ra. Ser­veurs, cui­si­niers, com­mis de cui­sine, char­gés d’ac­cueil et bar­men fi­gurent ain­si par­mi les postes les plus re­cher­chés dans la ré­gion, no­tam­ment en rai­son d’un turn-over im­por­tant. Pour an­ti­ci­per la fin de l’été, Pôle em­ploi Oc­ci­ta­nie pré­voit des ac­cords avec les sta­tions de ski des Py­ré­nées comme celle de Font-Ro­meu (Py­ré­nées-Orien­tales). L’ob­jec­tif étant que les re­cru­tés de la belle sai­son puissent conti­nuer à tra­vailler quand l’hi­ver ap­proche. “Cer­tains em­ployeurs dans ces sta­tions peuvent lo­ger leurs sa­la­riés le temps de leur contrat. Ce­la li­mite leurs frais”. Un bon moyen de res­ter connec­té au mar­ché du travail, et donc de réus­sir son ins­tal­la­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.