“LA PRÉ­SENCE D’UN CHIEN EST SOU­VENT DISSUASIVE”

Ro­main Scar­fo, 26 ans, agent de sé­cu­ri­té cy­no­phile

Rebondir - - UN SECTEUR À LA LOUPE -

“J’ai tou­jours vou­lu tra­vailler en bi­nôme avec un chien. En 2011, j’ai donc sui­vi une for­ma­tion de sé­cu­ri­té conduc­teurs de chiens d’in­ter­ven­tion. J’y ai ap­pris no­tam­ment à as­su­rer l’édu­ca­tion ca­nine. Il faut sa­voir créer une os­mose entre l’homme et l’ani­mal. Nous co­opé­rons et vi­vons en­semble au quo­ti­dien. En permanence, je peux comp­ter sur lui. Il m’aide à dé­tec­ter la pré­sence d’ex­plo­sifs, à pro­té­ger les per­sonnes, à stop­per des ba­garres, à re­pous­ser les in­di­vi­dus, à me dé­fendre. L’ani­mal m’ac­com­pagne dans toutes mes mis­sions, comme lors des gar­dien­nages de sites et des fes­ti­vals. La pré­sence d’un chien est sou­vent dissuasive. Nous sommes les pre­miers maillons de la chaîne de sé­cu­ri­té”.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.