Les recalés

Rebondir - - AU SOMMAIRE - Aline GÉ­RARD, ré­dac­trice en chef.

“Nous sommes un peu cas­sés, chante Za­zie pour le 3e opus du Sol­dat Rose qui sor­ti­ra fin no­vembre. Recalés de­puis le dé­but, on nous a mis au re­but.” Ces pa­roles poé­tiques sur le sort ré­ser­vé, dans La Fa­brique, aux jouets pas tout à fait conformes à la norme en disent long sur la fa­çon dont nos so­cié­tés traitent la dif­fé­rence.

Manque de pro­duc­ti­vi­té ou d’au­to­no­mie… Les pré­ju­gés des en­tre­prises ont la vie dure, mal­gré les avan­cées de ces der­nières an­nées. Se­lon l’In­see, 19 % des per­sonnes en si­tua­tion de han­di­cap sont sans em­ploi. Alors que ce chiffre est di­vi­sé par deux chez les va­lides.

Si le constat est rude, rien n’est per­du. Au-de­là des en­tre­prises han­di-ac­cueillantes qui af­fichent leur ou­ver­ture, des so­lu­tions existent pour le­ver les freins à l’em­ploi chez les em­ployeurs moins in­for­més. Faut-il par­ler de son han­di­cap et si oui, à quel mo­ment ? Comment ras­su­rer le re­cru­teur qui s’ima­gine sou­vent qu’han­di­cap rime avec lourds et coû­teux tra­vaux d’adap­ta­tion ? Ré­pondre à ces ques­tions, c’est tout l’ob­jet de notre dos­sier spé­cial que vous re­trou­vez en page 20.

Han­di­cap ou non, quelle que soit la rai­son pour la­quelle vous avez le sen­ti­ment d’avoir été re­ca­lé au grand exa­men du monde du tra­vail, Re­bon­dir vous donne les clés pour ne plus res­ter aux portes de l’en­tre­prise.

“Des so­lu­tions existent pour le­ver les freins à l’em­ploi”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.