OB­JEC­TIF RÉ­SEAU

Faut-il par­ler ou­ver­te­ment de sa re­cherche d’em­ploi ?

Rebondir - - AU SOMMAIRE - Ma­rie ROQUES

Dans le cadre de votre re­cherche d’em­ploi, vous al­lez être ame­né à contac­ter de nou­velles per­sonnes pour élar­gir votre ré­seau. Cette dé­marche est es­sen­tielle. Elle vous per­met­tra de mul­ti­plier vos chances de trou­ver le poste qu’il vous faut. L’ob­jec­tif pre­mier est de ren­con­trer de nou­velles per­sonnes pour en connaître plus sur elles, sur les en­tre­prises pour les­quelles elles tra­vaillent ou en­core sur les op­por­tu­ni­tés éven­tuelles qui se des­sinent dans leur sec­teur d’ac­ti­vi­té. “La per­sonne ac­cep­te­ra de vous ren­con­trer pour vous rendre ser­vice, ce­la a un cô­té va­lo­ri­sant pour elle”, ex­plique Her­vé Bom­me­laer, consul­tant en tran­si­tion de car­rière (En­jeux di­ri­geants).

TRANS­PA­RENCE

Dans cette pers­pec­tive, comment par­ler de vous et de votre re­cherche d’em­ploi sans avoir l’im­pres­sion d’en de­man­der trop ? “Il vaut mieux être as­sez trans­pa­rent pour ne pas don­ner l’im­pres­sion de ma­ni­pu­ler les gens”, ré­pond Her­vé Bom­me­laer. Le spé­cia­liste conseille néan­moins de dire que vous êtes à la re­cherche de nou­velles op­por­tu­ni­tés ou en re­po­si­tion­ne­ment pro­fes­sion­nel. “Il faut ab­so­lu­ment évi­ter les mots né­ga­tifs comme fin de droits ou en­core chom­du”, pour­suit-il. Dans un deuxième temps, il faut tout de suite ras­su­rer la per­sonne que vous ren­con­trez en lui di­sant que vous ne comp­tez pas lui de­man­der du bou­lot, mais plu­tôt des conseils, de l’in­for­ma­tion ou en­core sa vi­sion concer­nant votre pro­jet pro­fes­sion­nel. “Il faut par­ler de sa si­tua­tion de ma­nière claire mais avec les mots choi­sis pour res­ter trans­pa­rent et ne pas faire peur à l’autre, ré­sume Her­vé Bom­me­laer. Si la ren­contre se dé­roule bien, la per­sonne va pas­ser un bon mo­ment en votre com­pa­gnie et au­ra en­vie de vous ai­der. Elle va s’en­ga­ger dans votre dé­marche.”

IN­TEL­LI­GENCE ÉMO­TION­NELLE

S’il est im­por­tant d’évo­quer votre re­cherche d’em­ploi, n’ou­bliez pas que les en­tre­tiens ré­seau sont utiles, avant tout, pour vous ren­sei­gner, ré­col­ter de l’in­for­ma­tion et des conseils. Il est donc im­por­tant de par­ler de votre pro­jet mais votre si­tua­tion, même si elle est dif­fi­cile, ne doit pas non plus prendre toute la place. “L’er­reur est de mo­no­po­li­ser la pa­role et d’éta­ler vos connais­sances, pré­cise Her­vé Bom­me­laer. La per­sonne n’au­ra alors plus en­vie de vous ai­der. Au-de­là des as­pects tech­niques, il faut avoir un mi­ni­mum d’in­tel­li­gence émo­tion­nelle.”

“Il faut par­ler de sa si­tua­tion de ma­nière claire mais avec les mots choi­sis”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.