LE SER­VICE EN SALLE EN­CORE (TROP) DÉ­LAIS­SÉ

Rebondir - - EN PRATIQUE -

Par­mi les for­ma­tions pro­po­sées par Cui­sine mode d’em­ploi(s), cer­taines manquent de sta­giaires. À l’image de celle dé­diée au ’ser­vice en res­tau­ra­tion’. “Cette ses­sion, nous n’avons que

trois élèves, dé­plore Ma­rie-Pierre Lane-Ne­faut, res­pon­sable de ce cur­sus au sein de l’école pa­ri­sienne. Il m’est ar­ri­vé d’en ac­cueillir en­core moins… C’est as­sez frus­trant.” Pour la for­ma­trice, ce désa­mour est im­pu­table à la faible mé­dia­ti­sa­tion et va­lo­ri­sa­tion de ces mé­tiers, con­trai­re­ment à ceux de la cui­sine. “L’image du ser­veur comme simple ’por­teur d’as­siettes’ est en­core pré­gnante, in­siste-t-elle. Alors qu’au­jourd’hui, les ser­veurs sont les vrais am­bas­sa­deurs de la cui­sine du chef au­près des clients. Il y a une no­tion com­mer­ciale im­por­tante.” La struc­ture pa­ri­sienne de Cui­sine mode d’em­ploi(s) re­çoit

en­core très peu de can­di­da­tures pour cette for­ma­tion. “C’est en par­tie pour ce­la qu’elle n’est pas for­cé­ment dé­ployée dans les autres éta­blis­se­ments, pré­cise Ed­wige Car­rion. Quand on re­çoit plus de 100 CV pour le cycle dé­dié à la cui­sine, nous n’en avons qu’une di­zaine pour le ser­vice en salle. C’est dom­mage, car de belles op­por­tu­ni­tés existent.”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.