COM­MENT S’Y PRENDRE ?

Vous avez choi­si de bou­cler vos va­lises et d’al­ler voir, ques­tion tra­vail, si l’herbe est plus verte ailleurs. Mais aus­si ju­di­cieuse que puisse être cette dé­ci­sion, tous les pro­fes­sion­nels du re­cru­te­ment s’ac­cordent à dire qu’un dé­part dans une autre ré­gi

Rebondir - - LE GRAND DOSSIER -

Ne pas fon­cer tête bais­sée ! Telle est la pre­mière des règles à suivre pour qui pro­jette de changer de ré­gion afin de trou­ver un em­ploi. “Je conseille de bien se ren­sei­gner sur les op­por­tu­ni­tés de la ré­gion dans la­quelle

on en­vi­sage de s’ins­tal­ler”, pré­co­nise Anne-Isa­belle Ri­chard­son, chef de pro­jets de trans­for­ma­tion RH du ca­bi­net de re­cru­te­ment BPI group Île-de-France. Elle sug­gère donc de me­ner sa propre en­quête. Dans un pre­mier temps, il s’agit de réa­li­ser une re­cherche sur In­ter­net en al­lant sur des sites de re­cru­te­ment, sur le Bon Coin, en ta­pant, sur les mo­teurs de re­cherche, des mot clés tels que le nom de la ré­gion, le mé­tier et le sec­teur vi­sé... “Ce­la don­ne­ra une idée pré­cise du nombre de postes dis­po­nibles”, pour­suit-elle. “Le nombre d’em­plois est une bonne in­di­ca­tion pour sa­voir si les en­tre­prises re­crutent ou pas dans une ré­gion. Plus l’offre est res­treinte, moins il y a des pos­si­bi­li­tés d’em­bauche”, com­plète Da­vid Jan­vier, Se­nior Ma­na­ger pour le ca­bi­net de re­cru­te­ment Hays à

Bor­deaux. Chaque an­née, Pôle em­ploi réa­lise une en­quête na­tio­nale au­près de 1,6 mil­lion d’en­tre­prises pour ana­ly­ser leurs be­soins en main d’oeuvre. Ain­si, à l’adresse sta­tis­tiques. pole-em­ploi.org/bmo, on ac­cède à une base de don­nées qui dé­crypte les be­soins de re­cru­te­ment en fonc­tion des sec­teurs, mé­tiers et ré­gions, et four­nit des in­for­ma­tions utiles.

ASCENSORISTES ET COM­PA­GNIE

En 2108, ce sont les grandes mé­tro­poles, le Sud-Est, les ré­gions Au­vergne, Aqui­taine, Rhône-Alpes et celles de la Côte at­lan­tique qui re­crutent le plus, en par­ti­cu­lier dans le sec­teur de l’in­dus­trie (élec­tro­nique, car­ros­se­rie au­to­mo­bile, chaudronnerie…). “Étu­dier l’at­trac­ti­vi­té éco­no­mique d’une ré­gion est pri­mor­dial. C’est une ques­tion de

bon sens”, in­siste Sa­rah Che­ri­fi, res­pon­sable mar­ke­ting et com­mu­ni­ca­tion au sein de RH Per­for­mances. Elle in­dique qu’il est éga­le­ment in­té­res­sant de ci­bler les ré­gions en fonc­tion des pôles d’ac­ti­vi­tés pour­voyeurs d’em­plois : pé­tro­chi­mie en Nor­man­die, san­té et innovation dans le Nord, en­vi­ron­ne­ment pour la ré­gion de Lyon. Gilles Guez, gé­rant de deux centres de for­ma­tion à Pa­ris, sou­ligne que “les mé­tiers de la lo­gis­tique offrent de belles op­por­tu­ni­tés, no­tam­ment pour des postes de pré­pa­ra­teurs de

com­mandes et d’agents de tran­sit”. Il cite des en­tre­prises comme Ama­zon à Amiens, Bol­lo­ré Lo­gis­tics à Mar­seille, Lyon, Bor­deaux, Tou­louse, Nantes, le Havre et Rouen et Kuehne+Na­gel dans le dé­par­te­ment de l’Ain. “Par ailleurs, dans les villes à forte concen­tra­tion de po­pu­la­tion et d’im­meubles, les ascensoristes sont très re­cher­chés”, as­sure-t-il.

LES RÉ­SEAUX SO­CIAUX À LA RES­COUSSE

Les ré­seaux so­ciaux peuvent être éga­le­ment d’une grande aide pour s’orien­ter. Lin­kedIn, par exemple, est une mine d’in­for­ma­tions in­croyable pour trou­ver des en­tre­prises et suivre leur ac­tua­li­té et éven­tuel­le­ment pos­tu­ler à leurs offres d’em­plois. De­man­dez à être “amis” avec des per­sonnes qui exercent le même mé­tier ou tra­vaillent dans le même sec­teur que vous. “Il est tout à fait pos­sible de les contac­ter par e-mail pour leur dire que vous en­vi­sa­gez de vous ins­tal­ler dans la ré­gion et que vous avez be­soin d’in­for­ma­tions pour vous ai­der dans votre re­cherche”, glisse Christel de Fou­cault, confé­ren­cière, au­teur et for­ma­trice sur les tech­niques de re­cherche d’em­ploi. Une fa­çon de se consti­tuer un ré­seau que vous pour­rez, le cas échéant, sol­li­ci­ter. Autre piste : s’ap­puyer sur son con­seiller Pôle em­ploi et lui ex­po­ser votre pro­jet de

mo­bi­li­té géo­gra­phique comme le sug­gère Gilles Guez. “Il est in­té­res­sant d’étu­dier avec lui la pos­si­bi­li­té d’ac­cé­der à des mé­tiers dans des ré­gions où il y a une pé­nu­rie de main d’oeuvre et voir en quoi vos com­pé­tences peuvent être trans­fé­rables. Il se­ra plus fa­cile ain­si d’ob­te­nir une for­ma­tion adap­tée mais aus­si d’ac­cé­der à des dis­po­si­tifs tels que l’aide à la mo­bi­li­té pour un en­tre­tien d’em­bauche, voire un dé­mé­na­ge­ment”. Alors à vous de jouer !

“Étu­dier l’at­trac­ti­vi­té éco­no­mique d’une ré­gion est pri­mor­dial”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.