JE MONTE MA BOÎTE

Pour convaincre de po­ten­tiels in­ves­tis­seurs, vous de­vez bien maî­tri­ser la prise de pa­role en pu­blic et sa­voir “pit­cher”. Un exer­cice qui de­mande un mi­ni­mum de pré­pa­ra­tion.

Rebondir - - AU SOMMAIRE - Ca­mille Bou­late

Réa­li­sez un bon pitch

SOYEZ CONCIS

Un pitch dure très peu de temps, gé­né­ra­le­ment entre 3 et 5 mi­nutes. Soyez donc concis et faites le tri dans ce que vous vou­lez dire. “Vous de­vez sa­voir qui se­ra votre au­di­toire et quelles se­ront ses at­tentes, in­siste Adrien Ri­vierre, ex­pert de la prise de pa­role en pu­blic. Car si ce sont des in­ves­tis­seurs qui sont pré­sents, votre mes­sage ne se­ra pas le même que s’il s’agit de per­sonnes qui ne sont pas spé­cia­listes de votre mar­ché.” Concrè­te­ment, des in­ves­tis­seurs vou­dront en connaître da­van­tage sur votre bu­si­ness mo­del, le pro­duit, la via­bi­li­té fi­nan­cière tan­dis que des vi­si­teurs grand pu­blic sou­hai­te­ront plu­tôt com­prendre quel est votre pro­duit et ce qu’il ap­porte.

SUSCITEZ L’IN­TÉ­RÊT

Un pitch réus­si c’est un dis­cours per­cu­tant et qui éveille la cu­rio­si­té. Pour cap­ter votre au­di­toire, en­trez dans le vif du su­jet tout de suite. “En ra­con­tant une anec­dote per­son­nelle, en met­tant en avant un chiffre mar­quant lié à votre mar­ché, par une ques­tion…”, sou­ligne Adrien Ri­vierre. Gar­dez en tête que votre pitch doit s’ar­ti­cu­ler au­tour d’un pro­blème et d’une so­lu­tion ap­por­tée par votre pro­duit ou votre ser­vice.

SOIGNEZ LA FORME

N’ou­bliez pas : le fond est aus­si im­por­tant que la forme. “Vous pou­vez avoir un pro­pos gé­nial mais si vous n’ar­ri­vez pas à cap­ter l’at­ten­tion de votre in­ter­lo­cu­teur, vous en per­drez la force”, es­time Adrien Ri­vierre. Soyez donc le plus concret pos­sible et n’uti­li­sez pas de jar­gon ou de termes tech­niques. “Vous de­vez aus­si dé­ter­mi­ner dans quel état vous vou­lez lais­ser votre au­di­toire : cu­rieux, ins­pi­ré, convain­cu, en­thou­siaste… Ce­la dé­fi­ni­ra toute votre ma­nière d’abor­der votre pitch,” ajoutent de leur cô­té Jean Tu­loup et Fé­lix Bo­nin, fon­da­teurs du col­lec­tif Pun­chie, spé­cia­li­sé dans le coa­ching de la prise de pa­role en pu­blic.

ENTRAÎNEZ-VOUS !

Pour faire un pitch ef­fi­cace, il n’y a pas de re­cette mi­racle : entraînez-vous un maxi­mum. “Plus le dis­cours est court plus ce­la de­mande de pré­pa­ra­tion”, es­time Adrien Ri­vierre. Ce­la est va­lable tant pour la construc­tion du dis­cours que pour la prise de pa­role. Donc exer­cez-vous un maxi­mum ! “La com­mu­ni­ca­tion, c’est un sport, in­sistent Jean Tu­loup et Fé­lix Bo­nin. Tout est donc une ques­tion d’en­traî­ne­ment pour maî­tri­ser le lan­gage cor­po­rel et sa­voir gé­rer son stress.”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.