Cui­si­nez à la bière !

Regal - - Food Style -

TEXTE CA­THE­RINE GERBOD

• La bière blanche ap­porte sa fraî­cheur, avec des notes de co­riandre et d’agrumes dans des ma­ri­nades pour pois­sons crus ou blancs de pou­let, as­so­ciée à de l’huile d’olive et du ci­tron. • La bière blonde est une al­ter­na­tive au vin blanc pour cui­si­ner moules, chou­croute, porc, veau, pou­let ou même de la fon­due. Elle rend les pâtes à crêpes, gaufres, bli­nis, bei­gnets ou la bé­cha­mel plus lé­gères. Une bière de fer­men­ta­tion haute (type ale ou bière d’Ab­baye) don­ne­ra une sa­veur plus cor­sée qu’une bière de fer­men­ta­tion basse (type la­ger ou pils). • La bière am­brée ou brune, avec leurs notes plus ou moins tor­ré­fiées, ca­ra­mé­li­sées, chocolatées ou épi­cées re­lèvent les ma­ri­nades des gi­biers, les plats mi­jo­tés comme la car­bo­nade. Elles ap­portent une touche créa­tive en dé­gla­çage d’une viande rouge, d’un ma­gret ou de lé­gumes (un peu de miel ou de sucre roux cor­rige leur éven­tuelle amer­tume). Un trait suf­fit pour cor­ser le bouillon de cuis­son d’une viande ou d’un oeuf po­ché ou la sa­veur d’un pain d’épices ou un gâ­teau au cho­co­lat. La brune est in­con­tour­nable pour faire fondre le ched­dar du welsh ra­re­bit, cé­lèbre plat bri­tan­nique à dé­cli­ner avec de la tomme ou du can­tal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.