UNE DÉ­CO­RA­TION EN MARCHE

Les sys­tèmes d’iso­la­tion ther­mique par l’ex­té­rieur (ite) font dé­sor­mais fi­gure d’in­con­tour­nables dès qu’il s’agit de trai­ter les dé­per­di­tions ther­miques et ré­duire les consom­ma­tions d’éner­gie. elle sup­prime tous les ponts ther­miques. Les so­lu­tions s’avère

Restaurer & Amenager - - ISOLATION -

une mise en oeuvre Fa­ci­li­tée et sans bâ­chage* knauf pré­sente sa der­nière gé­né­ra­tion d’iso­lants sup­ports d’en­duits : knauf xtherm itex sun +. is­sus d’un pro­cé­dé de fa­bri­ca­tion spé­ci­fique, les pan­neaux iso­lants en Pse gra­phi­té ne né­ces­sitent pas la mise en oeuvre d’un bâ­chage de pro­tec­tion au so­leil sur écha­fau­dage. Leur pose doit être réa­li­sée con­for­mé­ment au ca­hier des Pres­crip­tions tech­niques du cstb n° 3035-V2, à sa­voir en pose col­lée ou en pose ca­lée che­villée. Les avan­tages de cette in­no­va­tion sont nom­breux : gain de temps, ma­nia­bi­li­té, économie, confort et ra­pi­di­té lors de la pose...outre ses fi­ni­tions com­plètes (pan­neaux à bords droits, avec bos­sage en u ou en V, pan­neaux cin­trés), la gamme knauf xtherm itex sun + est dé­diée à la réa­li­sa­tion d’iso­la­tion ther­mique par l’ex­té­rieur (ite) de murs en ma­çon­ne­rie, en bé­ton ou à os­sa­ture bois, en neuf comme en ré­no­va­tion. elle est pré­co­ni­sée aus­si bien pour les so­lu­tions cou­rantes (sup­port d’en­duit mince ou épais) que les cas par­ti­cu­liers, sous vê­tage par exemple. un sys­tème deux-en-un iso­com­bo sar­king d'uni­lin est un sys­tème deux-en-un in­no­vant d’iso­la­tion ther­mo-acous­tique par l’ex­té­rieur des toi­tures en pente. il est com­po­sé d’un pan­neau iso­lant en mousse de po­ly­uré­thane, dont l’épais­seur va­rie en fonc­tion de la ré­sis­tance ther­mique sou­hai­tée, et d’une couche de fibre de bois de 35 mm d’épais­seur. simple à mettre en oeuvre grâce à la fa­ci­li­té de dé­coupe des plaques iso­com­bo sar­king se fixe sur les che­vrons, avec ou sans pla­te­lage. Pour un as­sem­blage sim­pli­fié, les plaques rai­nées bou­ve­tées au ni­veau de la fibre de bois s’em­boîtent les unes dans les autres.

ci-des­sus : Le Verre cel­lu­laire comme iso­lant Le verre cel­lu­laire Foam­glas est un ma­té­riau iso­lant ri­gide, com­po­sé de

® verre re­cy­clé (à plus de 60 %) et de ma­tières mi­né­rales na­tu­relles. Lors de son pro­ces­sus de fa­bri­ca­tion, la poudre de verre est trans­for­mée en mousse de verre ri­gide. Par­fai­te­ment étanche et stable, il per­met de réa­li­ser une iso­la­tion ther­mique (en toi­ture, en ite comme en dou­blage in­té­rieur) qui reste sèche et conserve du­ra­ble­ment ses pro­prié­tés. Les pan­neaux iso­lants Foam­glas sont join­toyés avec une colle type Pc 500.

® avec le verre cel­lu­laire comme iso­lant, l’air comme l’hu­mi­di­té ne peut pas mi­grer dans la couche iso­lante, même lors de tem­pêtes, ou de longues pé­riodes de tem­pé­ra­tures ex­té­rieures très froides ou très chaudes. de plus, le verre cel­lu­laire fait bar­rage aux in­sectes et ron­geurs. Le bâ­ti­ment est par­fai­te­ment pro­té­gé ther­mi­que­ment et contre l’hu­mi­di­té. ce sys­tème se montre aus­si éco­no­mique dans la me­sure où il dis­pense de la pose d’un pare-va­peur et d’un écran de sous-toi­ture. ci-des­sus : une iso­la­tion op­ti­male des cou­ver­tures en Pente dans sa gamme dé­diée aux cou­vreurs, knauf en­ri­chit son offre en ma­tière d’iso­la­tion ther­mique par l’ex­té­rieur des cou­ver­tures en dé­cli­nant le knauf thane sar­king en grand for­mat 2.400 × 1.200 mm, avec pose di­recte sur che­vrons. ces nou­veaux atouts com­plètent la per­for­mance de ce pro­cé­dé d’iso­la­tion par l’ex­té­rieur des toi­tures en sup­port des cou­ver­tures en pente, des­ti­né aux bâ­ti­ments d’ha­bi­ta­tion in­di­vi­duels ou col­lec­tifs, jus­qu’à une al­ti­tude de 900 mètres en cli­mat de plaine. L’ex­pert de la construc­tion sèche met ain­si en lu­mière une so­lu­tion iso­lante tou­jours aus­si ef­fi­cace, en tra­vaux neufs comme en ré­no­va­tion.

a sa­voir La toi­ture est le pre­mier poste à iso­ler dans un lo­ge­ment. et pour cause : res­pon­sable de 25 à 30% des dé­per­di­tions de cha­leur pen­dant les sai­sons froides1, la cha­leur s’y ac­cu­mule en été.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.