LA QUES­TION DU NET

Sa­la­rié ivre : la bonne ré­ac­tion

RF Conseil - - Courrier Des Lecteurs -

J’ai ré­cem­ment été confron­té à la si­tua­tion d’un sa­la­rié ivre à son poste de tra­vail. Je l’ai im­mé­dia­te­ment ren­voyé chez lui, sa­chant qu’il fe­rait le re­tour en bus. Ai-je bien fait ?

En pré­sence d’un sa­la­rié en état d’ébrié­té, l’em­ployeur doit veiller à avoir la ré­ac­tion ap­pro­priée. Si le sa­la­rié ivre ne peut pas tra­vailler en toute sé­cu­ri­té, il n’est pas a for­tio­ri apte à la conduite de son vé­hi­cule per­son­nel. L’em­ployeur doit donc l’éloi­gner de son poste de tra­vail le temps du dé­gri­se­ment, mais il ne doit pas le lais­ser ren­trer seul chez lui, même si le sa­la­rié compte uti­li­ser les trans­ports en com­mun par exemple. En ef­fet, en cas d’accident, la res­pon­sa­bi­li­té de l’em­ployeur pour­rait être en­ga­gée (c. trav. art. L. 4121-1).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.