In­suf­fi­sance pro­fes­sion­nelle non ca­rac­té­ri­sée

RF Conseil - - Actualités -

Une avo­cate sa­la­riée, res­pon­sable d’un bu­reau se­con­daire du ca­bi­net qui l’em­ployait, a été li­cen­ciée pour une in­su sance pro­fes­sion­nelle que l’em­ployeur a jus­ti­fié par des ou­blis de ren­vois d’ap­pel et des dé­pla­ce­ments in­su sants chez les clients. Ce li­cen­cie­ment a été dé­cla­ré sans cause réelle et sé­rieuse car les faits re­pro­chés à la sa­la­riée ne lui étaient pas im­pu­tables. Les juges ont, en e et, re­le­vé que l’in­su sance de ré­sul­tat n’était pas im­pu­table aux ca­pa­ci­tés de la sa­la­riée, mais à des ab­sences de per­son­nel au sein du bu­reau dont elle avait la res­pon­sa­bi­li­té et au fait qu’elle-même, après son congé ma­ter­ni­té, n’avait re­pris son ac­ti­vi­té qu’à temps par­tiel. Cass. soc. 22 fé­vrier 2017, n° 15-25023

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.