La re­traite du di­ri­geant non-sa­la­rié

RF Conseil - - Dossier -

À l’ap­proche de la re­traite, de nom­breuses ques­tions se posent au di­ri­geant. À quel âge par­tir ? Com­bien tou­che­rai-je ? Comment s’ar­ti­cule la re­traite de base avec la re­traite com­plé­men­taire ? Et en­core bien d’autres ques­tions qui ap­pellent des ré­ponses pré­cises.

Ce dos­sier est consa­cré aux ré­gimes obli­ga­toires, sa­chant qu’un di­ri­geant peut par ailleurs éto er sa pen­sion en co­ti­sant à des dis­po­si­tifs de re­traites par ca­pi­ta­li­sa­tion fa­cul­ta­tifs, souvent avec des avan­tages scaux à la clé.

La re­traite de base

ÂGE LÉGAL. Le droit à pen­sion de re­traite est ou­vert, sauf cas de dé­part an­ti­ci­pé, à par­tir de l’âge légal de dé­part à la re­traite. Cet âge a pro­gres­si­ve­ment été re­le­vé de­puis le 1er juillet 2011 pour les per­sonnes nées entre le 1er juillet 1951 et le 31 dé­cembre 1954. Il est xé à 62 ans pour les as­su­rés nés à par­tir du 1er jan­vier 1955 (voir ta­bleau ci-des­sous). Mais at­ten­tion : pour bé­né cier d’une re­traite à taux plein à par­tir de cet âge, il vous faut avoir to­ta­li­sé un nombre mi­ni­mal de tri­mestres.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.