Le drop, la pas­se­relle type north shore

Ride It - - Pilot Age -

Le drop consiste à sau­ter à par­tir d’une sur­face ho­ri­zon­tale et à pla­quer dans une ré­cep­tion pen­tue. C’est le genre de saut que l’on re­trouve fré­quem­ment en free­ride ou downhill, mais éga­le­ment en slo­pe­style, ou bien en dé­but de ligne de dirt pour don­ner la vi­tesse.

1. L'ap­pro­chee

Ar­ri­vez sur le drop avec la vi­tesse adé­quate, pas trop vite car en com­pa­rai­son avec une double, il n’y a pas l’étape où l’on monte, c’est uni­que­ment de la des­cente, donc on peut vite se re­trou­ver plus loin que pré­vu à la ré­cep­tion. Ar­rê­tez de pé­da­ler quelques mètres avant la rup­ture de pente afin d’ar­ri­ver en étant stable, les pé­dales à plat.

2. L'im­pul­sione

Comme pour les sauts de bosse, l’im­pul­sion est en­core une fois très im­por­tante, et dé­ter­mi­nante pour le saut. Le mou­ve­ment consiste à ti­rer sur les bras, pour ne pas lais­ser la roue avant plon­ger na­tu­rel­le­ment. Pas be­soin non plus de ti­rer comme pour faire un bun­ny up. Puis lais­sez la roue ar­rière rou­ler jus­qu’à ce qu’elle quitte la pas­se­relle d’elle-même.

3. Le plongeon vers la ré­cep­tione

Une fois en l’air, il faut pous­ser sur le gui­don, en pliant les jambes pour al­ler cher­cher l’in­cli­nai­son de la ré­cep­tion avec le vé­lo.

4. L'at­ter­ris­sa­gee

Même chose que pour la double, il faut res­ter gai­né tout en étant souple sur les jambes et les bras afin d’amor­tir l’im­pact. A sa­voir que plus on a de vi­tesse, moins on a de choc à la ré­cep­tion. La taille d’un drop est idéale quand la lon­gueur est en­vi­ron la même que la hau­teur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.