Les Rocky Moun­tain (Co­lo­ra­do - USA)

Ride It - - Sommaire - Texte : Ri­chie Schley - Pho­tos : Ale Di Lul­lo

Aa­ron Chase - vé­ri­table icône du free­ride is­sue des mon­tagnes du nord-est des US - et Ri­chie Schley - in­dis­cu­ta­ble­ment le “maire” du bike-park de Whist­ler - se sont réunis pour prendre de la hau­teur. Ils ont sillon­né les bike-parks des Ro­cheuses du Co­lo­ra­do, pour l'aven­ture DH ul­time !

Ain­si na­quit le Rocky Moun­tain High, une aven­ture de deux se­maines, deux ri­ders et quatre bike-parks. L'ob­jec­tif ? Faire le plus beau trip de des­cente dans le pays. Le Co­lo­ra­do est connu pour ses beaux pay­sages, ses mon­tagnes épiques et ses 300 jours de so­leil par an. Mais sur­tout, avec un re­grou­pe­ment mas­sif de bike-parks dans un rayon de cinq heures de route de Den­ver, il y a lar­ge­ment de quoi ex­plo­rer... En bo­nus, cer­taines choses sont bien plus lé­gales ici qu'ailleurs…

Hel­lo Den­ver

Lorsque j'ex­pose mon pro­gramme à Chase, il est tout de suite par­tant. On a donc ra­pi­de­ment dé­ci­dé de voir ce que les Ro­cheuses avaient à nous of­frir. Sans at­tendre, on prend la route de­puis Den­ver sur l'In­ter­sate 70 jus­qu'à notre pre­mier ar­rêt. Win­ter Park, re­père du mon­dia­le­ment connu Trestle Bike Park, est à seule­ment deux heures de route de l'aé­ro­port. Mais si tu t'ar­rêtes à chaque bras­se­rie ar­ti­sa­nale qu'il y a en che­min, ce­la peut prendre deux jours !

Trestle Bike Park / Co­lo­ra­do Free­ride Fes­ti­val

Le Trestle Bike Park est de­ve­nu l'un des meilleurs en­droit pour rou­ler aux US ces der­nières an­nées. C'est vrai que le Gra­vi­ty Lo­gic Built Park est un des ter­rains les plus tech­niques et agres­sifs que nous ayons rou­lé du­rant tout notre pé­riple. Nous ar­ri­vons sur place pen­dant le Co­lo­ra­do Free­ride Fes­ti­val, en plein mi­lieu des ac­ti­vi­tés. Chase étant le show­man qu'il est, il prend di­rec­te­ment part à l'In­ter­ga­lac­tic Pond Cros­sing, un contest à la fois simple et brillant. Chaque cou­ra­geux qui y prend part peut ten­ter de rou­ler sur une

planche bien étroite au-des­sus d'un étang, sur 60 mètres de long. Peu de pi­lotes réus­sissent à ral­lier l'autre cô­té de la berge, même les plus tech­niques comme Aa­ron ! Ce der­nier fait un pe­tit plon­geon à 15 mètres de l'ar­ri­vée : une fa­çon bien épique de com­men­cer ce trip ! Après avoir tous ga­gné un bain gra­tuit dans l'eau trouble du lac pour re­cher­cher les lu­nettes d'Aa­ron, on part sur un flanc de mon­tagne pour prendre part à un contest de slo­pe­style or­ga­ni­sé sur le fa­meux Pro Line Trail dé­nom­mé Ba­na­na Peel. Tous les lo­caux sont de sor­tie et au mi­lieu d'eux quelques vi­sages bien connus pé­tillent. C'est le cas de notre Ki­wi fa­vo­ri Kel­ly McGar­ry (qui nous a au­jourd'hui mal­heu­reu­se­ment quit­té, ndlr), ou en­core de ce bon vieux Ran­dy Span­gler. Le par­cours est sans au­cun doute le trail de bike-park le plus dif­fi­cile d'Amé­rique du Nord. Il est truf­fé de toutes sortes de drops, wall­rides, hips et autres mo­dules de slo­pe­style qui vont don­ner bien du fil à re­tordre même aux meilleurs pi­lotes. L'am­biance du contest est dé­ten­due, les ri­ders sont

La journée se fi­nit par une des­cente de­puis le som­met de Trestle sur le pre­mier Jump Trail du bike-park.

là avant tout pour s'amu­ser et prendre du plai­sir. Ils en­chaînent les runs en s'en­cou­ra­geant pour faire mon­ter le ni­veau. Ce­la me rap­pelle l'am­biance des dé­buts à Whist­ler ! La journée se fi­nit par une des­cente de­puis le som­met de Trestle sur le pre­mier Jump Trail du bike-park. Nous ar­ri­vons dans le vil­lage de Win­ter Park tan­dis que le so­leil vient se ca­cher der­rière les Ro­cheuses. La journée se fi­nit au­tour d'un bon bur­ger dans une mi­cro-bras­se­rie. Si Trestle est le bike-park le plus connu du Co­lo­ra­do, ce n'est pas un ha­sard. L'en­droit vaut vrai­ment le dé­tour !

Steam­boat Springs

Quelques heures de route à tra­vers des pay­sages spec­ta­cu­laires nous conduisent vers Steam­boat Springs. Nous avions en­ten­du que le Gra­vi­ty Lo­gic Team avait tra­vaillé dur pour dé­ve­lop­per cet en­droit vir­tuel­le­ment in­con­nu. On était sûr d'y pas­ser de bons mo­ments avec des poin­tures comme Tom Pro et Dave Kel­ly aux com­mandes. Ef­fec­ti­ve­ment, on n'a pas eu tort. Dès la pre­mière des­cente à tra­vers Flying Dia­mond, il est clair que ce bike-park a été éla­bo­ré avec at­ten­tion avec des flow­trails épiques

Dès la pre­mière des­cente à tra­vers Flying Dia­mond, il est clair que le bike-park de Steam­boat a été éla­bo­ré avec toutes les at­ten­tions…

et des sauts ma­gni­fi­que­ment sculp­tés. Notre guide lo­cal Tim nous conduit à tra­vers des pistes étroites et si­nueuses. On saute, on des­cend à tra­vers ces peu­pliers ty­piques de la ré­gion. Steam­boat est pro­ba­ble­ment un des bike-parks les plus “flowy” que je connaisse. Les pistes semblent ne ja­mais s'ar­rê­ter ! L'équipe der­rière le pro­jet n'en est qu'à ses dé­buts et je sais qu'ils ont de grosses am­bi­tions pour dé­ve­lop­per ce bike-park. J'ai hâte d'y re­ve­nir pour voir les évo­lu­tions. C'est dé­fi­ni­ti­ve­ment un en­droit à sur­veiller ! Cette nuit, il est temps de se prendre pour un lo­cal. Quand tu es dans le far-west, tu te dois de man­ger comme un cow­boy. Donc, c'est exac­te­ment ce que nous avons fait. En ou­vrant les portes d'un des plus gros steak house du coin, nous sa­vions que nous al­lions de­voir faire face à un vé­ri­table co­ma cu­li­naire…

As­pen-Snow­mass

L'étape sui­vante nous conduit à tra­vers la cam­pagne. Nous lon­geons la Co­lo­ra­do Ri­ver pour at­teindre As­pen-Snow­mass. Alors qu'on com­mence tout juste à tra­ver­ser la ville, Chase nous ra­conte que la der­nière fois qu'il est ve­nu ici, il s'est cas­sé le fé­mur en snow­board. Dans un co­mique qui lui est si propre, il nous ras­sure en nous in­for­mant que l'équipe de se­cours est vrai­ment au top. Bon à sa­voir Aa­ron, merci mon pote !

Le Joy trail de Val­hal­la, en­core un chefd'oeuvre des gars de Gra­vi­ty Lo­gic!

On est ac­cueillis par Ty­ler, notre guide qui nous fait dé­cou­vrir ce dont ils sont si fiers : le Joy trail Val­hal­la, en­core un chef-d'oeuvre de Gra­vi­ty Lo­gic. Le tra­cé com­mence dans une fo­rêt d'arbres à feuilles per­sis­tantes et tra­verse les pistes de ski au fil de sauts, de wall­rides et de vi­rages ma­gni­fi­que­ment sculp­tés. Fi­na­le­ment nous des­cen­dons à tra­vers les peu­pliers, où la vi­tesse à la­quelle on s'en­vole sur les rampes te donne le sen­ti­ment gri­sant de vo­ler. L'ar­rêt sui­vant est le pic de Snow­mass, afin de cap­tu­rer le so­leil se cou­chant sur les ma­jes­tueuses Ma­roon Bells. Va­por - le nom de ce trail est vrai­ment ap­pro­prié - est une longue des­cente de­puis des pay­sages al­pins, jus­qu'au coeur du bike-park. Chaque pi­lote qui s'y es­saye laisse lit­té­ra­le­ment une traî­née de va­peur tout au long de son pas­sage. Ce­la nous a pris fa­ci­le­ment 25 mi­nutes pour ren­trer jus­qu'à la val­lée. In­croyable !

Cres­ted Butte

On nous avait dit que nous al­lions faire une splen­dide route sur Kie­ber Pass jus­qu'à notre des­ti­na­tion fi­nale : Cres­ted Butte, « la der­nière belle sta­tion de ski du Co­lo­ra­do » comme ils l'ap­pellent. En­core une fois la route est splen­dide, avec une suc­ces­sion de pay­sages dif­fé­rents et même un pas­sage sur une route en terre au som­met de la passe. Un sou­ve­nir ex­tra­or­di­naire. Cres­ted Butte conserve tou­jours

« Entre la chasse à Chase et l'al­ti­tude, je fi­nis fi­na­le­ment à bout de souffle » Ri­chie Schley

l'es­prit ori­gi­nel de ville mi­nière, que d'autres sta­tions de Co­lo­ra­do plus haut de gamme ont ten­té de ré­no­ver. C'est une ville de lo­caux, qui conduit les au­to­ri­tés à la to­lé­rance zé­ro. Chase en a fait les frais, en dé­pas­sant “lé­gè­re­ment” la vi­tesse au­to­ri­sée en ville. 60 dol­lars et 2 points en moins, nous ar­ri­vons en­fin à notre cam­pe­ment de base. Note à ceux qui sou­haitent vi­si­ter Cres­ted Butte, sur­veillez bien les pan­neaux de li­mi­ta­tion de vi­tesse ! Le bike-park de Cres­ted Butte est le plus tech­nique, le plus en­ga­gé et le plus va­rié des quatre parks que nous avons tes­tés du­rant notre pé­riple. Il y a de tout : du saut, du flow trail en pas­sant par le bon gros pier­rier. Un vé­ri­table ter­rain de jeu pour moun­tain bi­ker ! Psy­cho Rocks mé­rite bien son nom. Cette piste épique dé­bute d'une fa­çon bien agres­sive à tra­vers des ébou­lis de roches géants, re­liant des sec­tions de type north shore avec des mo­dules en bois, à tra­vers des dalles de roches et des wall­rides, des gros drops et tout type de chal­lenge tech­nique jus­qu'en bas. Chase n'a pas per­du de son pas­sé de com­pé­ti­teur “east coast”. Ce gars sait prendre un vi­rage et en­ga­ger dans les pier­riers ! Entre la chasse à Chase et l'al­ti­tude, je suis fi­na­le­ment à bout de souffle. C'est une bonne fa­çon de mettre un point fi­nal à ce tour du Co­lo­ra­do !

Les ta­lents d’équi­li­briste de Chase n’y pour­ront rien: il fi­ni­ra à l’eau...

Ça drifte pour Aa­ron Chase !

Aa­ron Chase et Ri­chie Schley, ou l’his­toire de deux lé­gendes réunies pour s’en­voyer en l’air.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.