TREK UN SLASH RA­DI­CAL

Ride It - - Fresh -

Au Re­me­dy le 27.5, au Slash le 29”, voi­là la nouvelle ca­té­go­ri­sa­tion de Trek pour ses vé­los all-moun­tain et en­du­ro. Evi­dem­ment, il y a tou­jours une ex­cep­tion : le Re­me­dy RSL dis­po­nible en fi­ni­tion 9.9 et 9.0 mais en roues de 27.5. Ce der­nier est une ver­sion en­du­ri­sée du Re­me­dy. Il passe de 150 à 160 mm à l'avant et voit sa géo­mé­trie af­fi­cher un 65,5° à l'avant (contre 66° sur la ver­sion nor­male) et sa boîte de pé­da­lier pas­ser de 336 mm 339 mm. Il se pare pour l'oc­ca­sion de gros pneus Bon­tra­ger SE4 en 2.4 de large. Mais re­ve­nons au Slash 2017.

Comme le reste de la gamme Trek Fuel EX et Re­me­dy, le Slash adopte de nou­velles so­lu­tions tech­niques sur le cadre car­bone qui per­mettent de ri­gi­di­fier le tri­angle avant. Trek an­nonce une ri­gi­di­té su­pé­rieure à son cadre de des­cente. Pour ob­te­nir ce ré­sul­tat, évi­dem­ment le cadre est et se­ra uni­que­ment pro­po­sé en car­bone. Re­te­nez sur­tout que le tube dia­go­nal comme pour ses confrères, prend dé­sor­mais sa source di­rec­te­ment au ni­veau de la co­lonne de di­rec­tion. La ligne droite étant la meilleure so­lu­tion pour la ri­gi­di­té, exit donc le coude des pré­cé­dents mo­dèles. Comme pour le Fuel EX et le Re­me­dy, le pro­blème de cette so­lu­tion c'est que la fourche vient au con­tact du tube dia­go­nal. Les in­gé­nieurs ont donc pa­ré le cadre de pro­tec­tions aux points vir­tuels de con­tacts (gros élas­to­mères de chaque cô­té du tube dia­go­nal). Vir­tuels, car en pra­tique la fourche ne doit pas al­ler au con­tact grâce à un jeu de di­rec­tion spé­ci­fique qui est bri­dé pour que le cintre ne puisse pas faire un tour com­plet (Knock Block). Une so­lu­tion dé­jà uti­li­sée par le pas­sé par Ca­nyon pour évi­ter que le cintre n'aille tou­cher le tube su­pé­rieur. Ici, le ca­pot su­pé­rieur du jeu de di­rec­tion dis­pose d'une bu­tée char­gée de sau­ve­gar­der votre cadre ! Ni­veau dé­bat­te­ment, l'ar­rière comme l'avant sont pas­sés à 160 mm. Pas mal pour un 29” ! Pour les cotes, vous pour­rez comp­ter sur une fourche qui se baisse à 130 mm, mais qui sau­ra gar­der une ma­nia­bi­li­té grâce à son off­set de 51 mm et ce mal­gré une di­rec­tion qui de­vrait poin­ter à 65° dans la po­si­tion la plus ra­di­cale du mo­no link (po­si­tion du pi­vot mo­du­lable sur la biel­lette qui aug­mente la di­rec­tion de 0,5° et monte la boîte de pé­da­lier d'en­vi­ron 10 mm en moyenne).

Au­tre­ment, no­tez que le cadre se­ra en Boost 148/110 (Trek est à l'ori­gine de ce for­mat), qu'il conserve la sus­pen­sion ABP (pi­vot ar­rière et moyeu sont sur le même axe), que la câ­ble­rie est com­plè­te­ment in­terne, et que l'amor­tis­seur passe à l'en­traxe mé­trique (ce qui était un peu dé­jà le cas avec l'amor­tis­seur Re:Ak­tiv). Cô­té poids, rien d'of­fi­ciel, mais en par­tant de l'idée qu'un Re­me­dy 9.9 RSL (en roues de 27.5) af­fiche 12,6 kg sans pé­dales, le Slash de­vrait à peine dé­pas­ser 13 kg. On de­vrait ra­pi­de­ment avoir plus d'in­for­ma­tions sur les prix.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.