Ki­ki des neiges

KI­KI DES NEIGES - BIS BIS

Ride It - - Sommaire - Texte : Ki­lian Bron / www.fa­ce­book.com/ ki­lian bron page - Pho­tos : Ki­lian Bron (GoP­ro) et Erwan Pe­lis­set - EP Me­dias

Sou­ve­nir des pre­mières chutes de neige sur les pistes de La Clu­saz. Après un au­tomne par­fait pour de belles sor­ties en mon­tagne, la neige ar­rive en quan­ti­té et sans pré­ve­nir. C’est dom­mage, on avait en­core de nom­breux som­mets à ten­ter ! Pas­ser d’un ter­rain pous­sié­reux digne d’un mois de juillet à plus de 30 cm de neige en une nuit, ça calme...

On n’a rien vu ve­nir, au­cune tran­si­tion, na­da... Et j’ai pré­pa­ré mon matos la veille ! Frus­tré à l’idée de ran­ger le vé­lo du jour au len­de­main, la sor­tie est main­te­nue. Je me re­trouve en ga­lère à pous­ser le vé­lo, les pieds conge­lés, sans sa­voir si rou­ler dans tant de neige peut fonc­tion­ner. Pour cou­ron­ner le tout, c’est jour blanc, la vi­si­bi­li­té n’est pas au ren­dez-vous et mes freins gèlent. Mais une GoP­ro et une paire de gants secs dans le sac m’aident à res­ter op­ti­miste. Le ré­sul­tat se­ra cool, sans au­cun doute. Par­fois, ça ne tient pas à grand-chose pour que tout fonc­tionne. Cette fois-ci, c’est juste la fo­lie : les condi­tions sont par­faites ! J’at­taque la des­cente à l’aveugle dans une neige lé­gère, de la pente, et sans au­cune trace. Je mange de la neige comme un gros jour de ski avec un vé­lo entre les mains. Pas de Fat­bike, ni de pneus 27.5 Boost ou 29 pouces Boost ++++ à chan­ge­ment de pres­sion va­riable, juste mon Kern LT ha­bi­tuel mon­té en Mud. Le ré­sul­tat, vous pou­vez le voir dans une pre­mière vi­déo « Pow­der At­tack » sur ma page Fa­ce­book. Un simple edit GoP­ro fil­mé en POV, à l’aide d’un sta­bi­li­sa­teur 3 axes. D’autres vi­déos se sont ajou­tées avec le même concept, en at­ten­dant de tour­ner la suite de ces ex­pé­di­tions sur neige. Au-de­là d’un simple ride dans la pou­dreuse, je vou­lais ajou­ter plu­sieurs idées ori­gi­nales...

Dans un pre­mier temps, filmer une tran­si­tion de mes skis jus­qu’à mon vé­lo. Pour ce­la, plon­gez-vous dans la scène. Vous skiez tran­quille­ment jus­qu’à aper­ce­voir un vé­lo per­du au mi­lieu d’une piste. Vous vous dites : « Cool, je vais sau­ter des­sus ! » Une si­tua­tion à la­quelle on est sou­vent confron­té, sans sa­voir com­ment gé­rer ! On a tous été ame­nés à croi­ser un vé­lo plan­té au mi­lieu d’une piste de ski, n’est-ce pas ? Voi­ci la pro­cé­dure, avec une com­bine simple dans la tech­nique mais plus dé­li­cate dans la pra­tique : ré­glez les fixa­tions à la taille de vos chaus­sures de vé­lo et soyez patient. Les fixa­tions tiennent à peine, mais en per­sé­vé­rant, ça passe ! Pour l’anec­dote, la prise dure 2 se­condes pour plus de 2 heures d’es­sais.

Dans l’ordre, on en vient di­rec­te­ment à la pou­dreuse. Je vous ai dé­jà don­né quelques in­fos, mais c’est cer­tai­ne­ment la par­tie la plus dé­li­cate, puis­qu’elle dé­pend des condi­tions mé­téo. La re­cette d’une bonne des­cente à vé­lo dans la pou­dreuse : un sol dur sous la neige fraîche, une neige lé­gère et moins de 40 cm de fraîche. Pour réunir ces trois condi­tions, pa­tience ! La pre­mière chute de la sai­son est sou­vent la bonne pour être en contact avec la terre ou la neige ge­lée en sous-couche. Neige lé­gère rime avec froid, voire très froid… Quant à la quan­ti­té de neige, c’est au pe­tit bon­heur la chance. Et pour être vrai­ment poin­tilleux, le cha­lu­meau dans le sac aide à dé­ge­ler les pla­quettes. Ça fait beau­coup d’élé­ments à réunir pour que ça marche.

Pour ré­su­mer, re­te­nez sur­tout que sor­tir à vé­lo sur la neige est tou­jours un plan ga­lère.

Bien da­mée, la neige est pro­pice aux pointes de vi­tesse. Tout le monde a en tête le re­cord d’Eric Ba­rone à plus de 220 km/h. For­cé­ment ten­tant, mais tech­ni­que­ment, c’est en­core une autre his­toire et un sa­cré chal­lenge ! Mon idée de la ma­ti­née est de trou­ver un zone pro­pice à une bonne per­for­mance, au-de­là des 100 km/h. C’est dé­jà pas mal et ça rap­pelle les sou­ve­nirs de la Moun­tain Of Hell. Sur le spot choi­si, le plus dé­li­cat n’est pas la vi­tesse, mais le S à né­go­cier en fin de piste. Pas le droit à l’er­reur sous peine de sur­vo­ler le champ de bosse qui suit... Je vous laisse ima­gi­ner la suite !

Fai­sons une autre pa­ren­thèse sur le matos vi­déo. J’uti­lise prin­ci­pa­le­ment ma GoP­ro en har­nais avec un sys­tème de sta­bi­li­sa­teur. Un Zhiyun Ri­der-M qui ajoute un vrai ca­chet en terme de qua­li­té. En POV ou en fil­mant de l’ex­té­rieur, vous pou­vez ima­gi­ner des tran­si­tions plu­tôt sym­pa­thiques. Dans cet épi­sode no­tam­ment, ma GoP­ro passe de la po­si­tion torse jus­qu’au skieur qui me suit, en une seule prise. C’est en ajou­tant ce genre de dé­tails que le ré­sul­tat fi­nal peut faire la dif­fé­rence ! Après avoir sla­lo­mé entre les skieurs et autres usa­gers “nor­maux” des pistes en hi­ver, je trouve un spot par­fait pour sha­per un road gap. Je me dis : « bonne idée Ki­lian, en trente mi­nutes c’est bou­clé. »

Deux jours plus tard… Construire un saut pour en­suite le pas­ser à ski, ok. Mais faire la même chose pour rou­ler des­sus à vé­lo, non. A moins d’avoir une da­meuse de dix tonnes pour bien dur­cir la neige, ou­bliez ! Je passe deux soirs au cou­cher du so­leil pour mettre des sauts d’eau sur l’ap­pel et la ré­cep­tion. La so­lu­tion mi­racle qui dur­cit la neige et me per­met de ten­ter le road gap à vé­lo ! Je me lance un peu à l’in­con­nu sans sa­voir com­ment le vé­lo va ré­agir en ré­cep­tion. En soi, le gap n’est pas mons­trueux, mais suf­fi­sam­ment gros pour stres­ser, sur­tout sur la neige. L’anec­dote sym­pa est la ren­contre du fer­mier à qui ap­par­tiennent les champs de chaque cô­té de la route. On s’est bien mar­rés, même si lui at­ten­dait sur­tout que je saute pour me voir tom­ber.

Au fi­nal, c’est pas­sé et j’ai dé­jà d’autres idées à mettre en pra­tique pour la suite des épi­sodes. Dans la neige oui, mais pas seule­ment. Comp­tez beau­coup sur vos potes pour la réa­li­sa­tion de ces vi­déos. Mer­ci Erwan - EP Me­dias de me suivre, à Antoine Mon­te­ga­ni pour les prises en ski et tes cas­cades jus­qu’à frap­per la tête par terre... Mer­ci éga­le­ment à La Clu­saz pour le sou­tien et les au­to­ri­sa­tions d’ac­cès aux pistes. Tout seul, c’est tout de suite plus com­pli­qué.

1,5 mil­lion de vues pour « Moun­tain Bike is the New Ski », qui reste une vi­déo de vé­lo, c’est top ! Je vous in­vite dé­jà à en voir un peu plus sur l’en­semble de la tour­née « Mon­tagne en Scène ». Un ma­king of com­plet de six mi­nutes vi­sible de­puis le 30 mars au Grand Rex à Pa­ris. D’autres dates sont pré­vues dans toute la France pour ce fes­ti­val du film de mon­tagne, re­gar­dez le pro­gramme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.