Je­re­miah Boo­bar, Res­pon­sable Sus­pen­sions

Ride It - - Test It -

Ride It : Quelle est la prin­ci­pale dif­fé­rence entre le Ge­mi­ni et le pré­cé­dent sys­tème Dyad ? Je­re­miah Boo­bar : Le Dyad c’était deux amor­tis­seurs en un, avec deux cir­cuits hy­drau­liques in­dé­pen­dants et un pis­ton ti­ré. Son fonc­tion­ne­ment était éga­le­ment plus com­plexe qu’un amor­tis­seur tra­di­tion­nel. Quand Pe­ter Va­lence et moi avons fait le point sur les be­soins du pro­chain Je­kyll, la prio­ri­té était pour nous la per­for­mance en des­cente. Il n’était pas ques­tion de sa­cri­fier ce point ! Pour ça, il fal­lait un ex­cellent amor­tis­seur. Sur ce point, que ce soit Fox ou Ro­ckS­hox, les marques font un su­per bou­lot et les pro­duits fonc­tionnent vrai­ment bien. Nous ne vou­lions pas faire de chan­ge­ments sur ces amor­tis­seurs, mais nous avions néan­moins be­soin d’ajou­ter un sys­tème équi­valent à ce­lui pré­sent sur le Dyad. Sur la base d’un amor­tis­seur de sé­rie, nous sommes ar­ri­vés au constat que nous pou­vions gé­rer le dé­bat­te­ment en ma­ni­pu­lant le vo­lume d’air dans l’amor­tis­seur. Le com­por­te­ment n’est pas tout à fait iden­tique à un amor­tis­seur Dyad, mais c’est aus­si ce que nous re­cher­chions. Comme le dit Pe­ter, ce der­nier était ex­cellent pour pé­da­ler et grim­per, mais ce n’est clai­re­ment pas sur ce point que l’on juge une ma­chine d’en­du­ro. Pour ré­su­mer, avec le sys­tème Ge­mi­ni il n’y a pas de sa­cri­fices sur la per­for­mance en des­cente et l’ex­pé­rience de ride se bo­ni­fie grâce à la pos­si­bi­li­té de ré­duire le dé­bat­te­ment. Le nou­veau Je­kyll est ain­si plus po­ly­va­lent. Grâce au le­vier sur le gui­don, vous pou­vez pas­ser d’un mode à l’autre ins­tan­ta­né­ment, ce qui est un réel avan­tage au mo­ment de re­lan­cer par exemple.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.