Trek Slash 9.9 RSL

Du­rant la course, les temps n’ont fait que s’amé­lio­rer, fi­nis­sant 6e et 5e au scratch sur cer­taines spé­ciales, pour­tant tou­jours avec cette étrange sen­sa­tion de ne pas rou­ler vite.

Ride It - - Sommaire - Texte : Ju­lien VTZ - Pho­tos : Tom Za­ni­ro­li

Dans la conti­nui­té des autres bikes de la marque, la ligne glo­bale du Slash dé­gage un cer­tain clas­si­cisme. Et plus on s’y at­tarde, plus le cadre en car­bone se ré­vèle élé­gance rare. Un mé­lange de courbes et d’arêtes acé­rées sou­li­gnées par un rouge "Vi­per" en deux fi­ni­tions : mat et brillant.

Trek a réus­si le pa­ri de pro­po­ser une géo­mé­trie agres­sive sur un 29 pouces : ici, les bases courtes, le boî­tier de pé­da­lier bas et le reach al­lon­gé sont de ri­gueur. Pre­mière in­no­va­tion ma­ni­feste de l’Amé­ri­cain, le Mi­no Link vous per­met de swit­cher l’angle de di­rec­tion de 65,6° à 65,1° sur deux po­si­tions, via un in­sert si­tué entre les hau­bans et la biel­lette. Le cadre en­tiè­re­ment en car­bone OCLV adopte tous les stan­dards ac­tuels, en­traxe de roue en Boost (148 mm), mon­tage uni­que­ment en mo­no­pla­teau, pas­sage des gaines en in­terne et large pro­tec­tion en des­sous du cadre. Autre in­no­va­tion no­table, l’ABP, pour Ac­tive Bra­king Pi­vot, un point d’ar­ti­cu­la­tion de la sus­pen­sion ar­rière si­tué au­tour de l’axe de roue. Ce sys­tème vise à rendre in­dé­pen­dante l’ac­tion du frein ar­rière sur l’os­cil­la­tion du bras ar­rière de sorte que l’un n’in­fluence pas l’autre. En somme, c’est le re­tour du frein flot­tant. Le der­nier point in­no­vant du Slash, c’est son sys­tème Knock Block. Le cadre in­tègre une bu­tée in­terne qui, cou­plée au jeu de di­rec­tion, évite que le té de fourche ne vienne en contact avec le cadre. Nous pas­se­rons les dé­tails sur les com­po­sants qui font par­tie des meilleurs du mar­ché : sus­pen­sions Fox Fac­to­ry, trans­mis­sion Sram Eagle en 1X12 vi­tesses et pé­ri­phé­riques Bon­tra­ger qui n’ont rien à en­vier aux meilleurs ma­nu­fac­tu­riers ac­tuels.

Mes pre­miers tours de roues au gui­don du Slash se font sur un pe­tit spot de descente d’Île-de-France court et si­nueux, avec dé­jà l’am­bi­tion de mettre à dé­faut le 29”. Il faut dire que pour l’ins­tant, je ne fais pas par­tie de ceux qui sont pas­sés du cô­té obs­cur de la force. Le poste de pi­lo­tage tombe par­fai­te­ment sous les mains, les com­po­sants res­pirent la qua­li­té, les cli­quets du moyeu chantent telle une sym­pho­nie, bref l’ou­til semble ras­su­rant. Après deux trois sor­ties de vi­rages, je com­prends vite qu’il me faut adap­ter le pi­lo­tage aux grandes roues. Être moins agres­sif,

mieux an­ti­ci­per et élar­gir mes courbes. Pas­sé ce cap, le train s’ac­cé­lère sans même s’en rendre compte. Je tente d’y mettre du style dans les sauts et ça passe... Quoi ? Le 29” n’est donc pas que pour ceux qui bouffent du ki­lo­mètre ? La fourche Fox 36 Ta­las et l’amor­tis­seur Float X2 offrent une telle plage de ré­glage qu’il faut prendre le temps de s’y at­tar­der pour ne pas s’y perdre pour en ti­rer le meilleur par­ti. Sans avoir pas­sé des heures des­sus, je l’aligne ra­pi­de­ment sur une pre­mière com­pé­ti­tion, son ter­rain de pré­di­lec­tion. Di­rec­tion la fron­tière belge pour l’Enduro de la Se­moy, 2 200 m de dé­ni­ve­lé po­si­tif sur deux jours. En liai­son, le Trek Slash est un vrai bon­heur, il grimpe avec une ex­trême sim­pli­ci­té. Le sys­tème Ta­las ré­dui­sant le dé­bat­te­ment de la fourche, aide à trans­fé­rer le poids sur l’avant. L’atout grim­peur est im­por­tant pour ar­ri­ver frais aux dé­parts des spé­ciales. Quand le chro­no part, la re­lance est bonne pour un vé­lo à grandes roues. On sent qu’un ef­fort a été por­té sur des cer­clages et pneus lé­gers. Oui, mais peut-être un peu trop puis­qu’à la sor­tie d’un pier­rier la jante ar­rière a un plat et les flancs de pneus sont par en­droits la­cé­rés. À no­ter que la moi­tié des cou­reurs ont eu des pro­blèmes de cre­vai­son à la sor­tie de cette spé­ciale exi­geante. La com­bi­nai- son de sus­pen­sions per­for­mantes et de roues 29” gomme lit­té­ra­le­ment le ter­rain, au dé­tri­ment des sen­sa­tions, la ma­chine est dia­ble­ment ef­fi­cace. Ras­su­rant à haute vi­tesse, il l’est aus­si sur les frei­nages qui se font de plus en plus tar­difs. Les freins mordent fort, les sus­pen­sions res­tent ac­tives et le vé­lo ne dé­rive pas. La ri­gi­di­té du cadre en fait une ma­chine par­ti­cu­liè­re­ment pré­cise, la confiance me gagne et je porte mon re­gard plus loin, ou­bliant tout ce qui se passe sous mes roues. Au cours de ces deux jours, les temps n’ont fait que s’amé­lio­rer, fi­nis­sant 6e et 5e au scratch sur cer­taines spé­ciales, pour­tant tou­jours avec cette étrange sen­sa­tion de ne pas rou­ler vite. Les seules fois où le dia­mètre des roues m’a por­té pré­ju­dice, c’était pour m’ex­traire d’obs­tacles où je res­tais blo­qué. Au fi­nal, ce Trek Slash 9.9 RSL est un vé­ri­table mul­ti-ou­tils pour com­pé­ti­teur. Il se­ra aus­si à l’aise en enduro qu’en ul­tra-raid, le trail bike par ex­cel­lence. Fa­cile au pé­da­lage et très ri­gou­reux en descente, vous pour­rez chas­ser le chro­no sur bon nombre de for­mats de com­pé­ti­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.