MC An­tho­ny Roc­ci

Ride It - - Event -

C’est de­ve­nu une tra­di­tion, les Crank­worx s’ouvrent par les Of­fi­cial Eu­ro­pean Whip-Off Cham­pion­ships pre­sen­ted by Spank. L’évé­ne­ment ins­tau­ré à Whist­ler par le photographe Sven Mar­tin est as­sez simple : pre­nez une bosse gé­né­reuse, quelques pi­lotes qui ne de­mandent qu’à se mettre en trav’, des pho­to­graphes et un pu­blic chaud pa­tate, et vous ob­te­nez une équa­tion qui fonc­tionne plu­tôt bien. S’il y en a un qui maî­trise par­ti­cu­liè­re­ment bien la science du 45°, c’est An­tho­ny Roc­ci. Alors oui, ce nom ne parle peut-être pas aux étran­gers... mais chez nous, ce­la fait un bon mo­ment qu’on le connaît, l’homme que l’on nomme « P’tit To­ny ». S’il y en a un qui maî­trise la science du « tout en trav’ » (que ce soit der­rière un vo­lant ou sur un vé­lo), c’est bien lui. Alors rien d’éton­nant qu’il ait rem­por­té l’épreuve de­vant les plus grands noms du gros vé­lo. Il faut dire que le po­dium a de quoi sur­prendre : der­rière le Lyon­nais, on re­trouve l’ex BMXeur Alan Cooke et notre pou­lain William Ro­bert, qui vous ex­pli­quait jus­te­ment dans le der­nier nu­mé­ro de Ride It comment lâ­cher de bons gros whips à sa fa­çon. Vi­si­ble­ment, ça marche et vous pou­vez suivre l’exemple ! « Il fut un temps où les com­bi­nai­sons mou­lantes ont fait leur ap­pa­ri­tion en descente. On s’en est ra­pi­de­ment dé­bar­ras­sé car ça don­nait au sport une mau­vaise image. C’est vrai­ment im­por­tant de tou­cher une cer­taine foule et d’at­ti­rer un pu­blic gé­né­ra­liste. Faire en sorte qu’on ne se croit pas en plein mi­lieu d’une com­pet’ de ski, car on en est à mille lieux. Ce qu’on fait, c’est quelque chose d’abor­dable et fun pour le pu­blic. » CASEY BROWN, vain­queur fé­mi­nine du Whip-Off Ré­sul­tats Of­fi­cial Eu­ro­pean Whip-off Cham­pion­ships pre­sen­ted by Spank

Hommes

1. An­tho­ny Roc­ci (FRA) 2. Al­lan Cooke (USA) 3. William Ro­bert (FRA)

Femmes

1. Casey Brown (CAN) 2. Ca­ro­line Bu­cha­nan (AUS) 3. Ron­ja Hill-Wright (NZ)

OF­FI­CIAL EU­RO­PEAN WHIP-OFF CHAM­PION­SHIPS

« Ce soir, la com­pé­ti­tion s’est fi­nie avec trois gars dif­fé­rents et trois styles de whips com­plè­te­ment op­po­sés... et deux tout nou­veaux vain­queurs. » SVEN MAR­TIN, photographe et créa­teur du Whip-Off

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.