Kiss

Rock & Folk - - Rééditions -

“KISS 40 YEARS”

Mer­cu­ry Loin, très loin des Wal­ka­bouts, Kiss a ven­du des mil­lions de disques grâce à des ma­quillages idiots, une langue anor­ma­le­ment longue, et un rock and roll sim­pliste pour ne pas dire sim­plet. Deux CD per­mettent d’éva­luer l’am­pleur de la chose. Des dé­buts un peu glam, ver­sion sous-New York Dolls, jus­qu’au me­tal bas du front en pas­sant par la pé­riode dis­co et les bal­lades la­cry­males (“Beth”), Kiss n’a ja­mais rien fait d’in­té­res­sant. Mais avait un cer­tain ta­lent pour le re­frain ac­cro­cheur et le pla­ce­ment du mot rock dans ses titres de chan­sons (“Let Me Go, Rock And Roll”, “Rock And Roll All Nite”, “God Gave Rock’n’Roll To You”, “De­troit Rock City”, etc). Le tout pas très bien joué, avec des pa­roles bien cré­tines, c’est une apo­lo­gie du rock and roll joyeu­se­ment stu­pide et ma­cho confir­mant que ce qui se vend le plus n’est pas for­cé­ment ce qu’il y a de mieux. Pen­dant que ces gens se rou­laient dans les dol­lars et in­ven­taient le mar­ke­ting le plus cy­nique, Ig­gy Pop et Wayne Kra­mer vi­vaient dans le ca­ni­veau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.