THE WHO “Live At The Isle Of Wight 1970”

Rock & Folk - - Vinyles -

Vi­nyl Vault L’édi­tion 1970 du fes­ti­val de l’Ile de Wight est une des dates phares du rock des an­nées 70, l’équi­valent eu­ro­péen de Wood­stock où plus de 600 000 hip­pies ont en­va­hi une pe­tite île an­glaise. A cette époque, The Who étaient au som­met de leur art, ca­pables d’en­chaî­ner sans cil­ler l’in­té­grale de leur opé­ra rock “Tom­my” à leurs titres les plus tei­gneux (“Sum­mer­time Blues”, “Sha­kin’ All Over”) puis à leurs singles les plus pop (“Sub­sti­tute”). Leur concert à l’Ile de Wight — ce­lui où John Ent­wistle ar­bore son fa­meux cos­tume de sque­lette — existe au­jourd’hui en triple vi­nyle bleu roi et offre un té­moi­gnage sai­sis­sant de cette époque fas­ci­nante.

BO DIDD­LEY “Is A Guns­lin­ger”

Che­cker Res­té cé­lèbre pour sa po­chette sur la­quelle Bo Didd­ley, vê­tu en cow-boy, s’ap­prête à dé­gai­ner un re­vol­ver, “Bo Didd­ley Is A Guns­lin­ger”, sor­ti en 1960, est ty­pique de ce que pro­dui­sait le gui­ta­riste lors de sa pé­riode do­rée. A sa­voir : un rock’n’roll à la si­gna­ture ryth­mique in­imi­table — ce fa­meux jungle beat — sur le­quel Didd­ley dé­clame sa propre lé­gende (“Guns­lin­ger”, “Not Guilty”). “Ca­dillac”, avec son saxo­phone ru­ti­lant, “Doing The Craw­dad­dy” et “Ride On Jo­se­phine” montrent le gui­ta­riste à son plus re­muant, tan­dis que quelques bal­lades mettent en va­leur ses ta­lents de chan­teur (“So­mew­here”, “No More Lo­vin’ ”).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.