Ji­mi Hen­drix

“BLUE WILD AN­GEL”

Rock & Folk - - Dvd Musique - So­ny Mu­sic

C’est de no­to­rié­té pu­blique : la fa­mille de Ji­mi Hen­drix ex­ploite à mort le ca­ta­logue du gui­ta­riste dis­pa­ru en 1970 à l’âge de vingt-huit ans. Et ça fait donc dé­jà qua­rante-quatre piges que ça dure. Le big bu­si­ness de ces gens re­pose sur les nou­velles technologies de réparation/ res­tau­ra­tion du son et de l’image et sur l’ar­ri­vée de nou­veaux sup­ports qui, mal­gré leur mort an­non­cée, sup­plantent gé­né­ra­le­ment les pré­cé­dents et poussent le fan digne de ce nom à ra­che­ter en Blu-ray, ce qu’il a par­fois dé­jà ac­quis en VHS, la­ser­disc ou DVD (par­fois pi­rate...). “Blue Wild An­gel : Ji­mi Hen­drix Live At The Isle Of Wight” est la ver­sion la plus ré­cente, la plus com­plète et la plus haute-fi­dé­li­té — le terme est vieillot, mais convient par­fai­te­ment — du film du concert que le gé­nie du manche à cordes don­na de­vant six cent mille spec­ta­teurs (se­lon la po­lice et les or­ga­ni­sa­teurs qui ti­raient sur les mêmes pé­tards...) en août 1970, en clô­ture de la troi­sième et der­nière édi­tion du fes­ti­val de Wight. Le son, mixé par Ed­die Kra­mer, est en sté­réo et 5.1. L’op­tion mul­ti-angle a été éten­due à la moi­tié des titres et la ver­sion de “Hey Joe”, ajou­tée au film ori­gi­nal de Mur­ray Ler­ner (in­ter­viewé dans les bo­nus). Don­né quelques se­maines avant sa mort, ce concert vaut no­tam­ment par sa com­bi­nai­son de clas­siques — “Red House”, “Voo­doo Childe (Slight Re­turn)”, “Foxey La­dy” (avec le fa­meux cra­quage de pan­ta­lon...) et de titres à pa­raître (“Free­dom”, “Ezy Ri­der”). Après le do­cu­men­taire “Hear My Train Co­min’ ” de 2013, “Blue Wild An­gel”, dont la sec­tion bo­nus est un vé­ri­table coffre au tré­sor, s’im­pose comme un autre must pour tous les ama­teurs du grat­teux ato­mique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.