A Day To Kill Seven 7

Rock & Folk - - Dvd Cinéma -

Joe Hahn, le DJ/ mixeur de Linkin Park, a com­po­sé quelques mor­ceaux pour des block­bus­ters comme “Mia­mi Vice”, “Trans­for­mers 1” et “3” ou “Abra­ham Lin­coln : Chas­seur De Vam­pires”. Et même le film d’hor­reur à deux balles, “Mor­telle Saint-Valentin”. Et puis Joe a eu des envies de pas­ser der­rière la ca­mé­ra. Ce qu’il a fait en met­tant en scène quelques vi­déos pour son groupe, puis deux courts mé­trages. Et, en­fin, un long : l’éton­nant “A Day To Kill”. Un po­lar B où les des­ti­nées de per­son­nages bas­culent quand ils se croisent lors d’une soi­rée in­fer­nale. Un ado frus­tré qui découvre le sexe entre les jambes d’une qua­dra sexy déses­pé­rée par son quo­ti­dien, un père de fa­mille ex­hi­bi­tion­niste pris en otage par une lo­li­ta per­verse qui lui fait su­bir les der­niers ou­trages, un bad-guy en ca­vale qui se fout de se ra­mas­ser des balles dans le bide... Fa­çon Ro­bert Alt­man ou Claude Le­louch, les sorts de ces êtres hu­mains fusent entre gun­fights en­dia­blés, par­ties de jambes en l’air plus ou moins consen­ties et courses pour­suites sans fin. Sa­chant que les plus tor­dus d’entre eux ne sont ja­mais ceux que l’on pense, Joe Hahn livre éga­le­ment une sorte de conte so­cial à la mo­rale va­gue­ment dé­mo­ra­li­sante. Pro­ba­ble­ment à l’image de la nouvelle dont le film est ins­pi­ré, écrite par l’ac­teur au­teur/ scé­na­riste Eric Bo­go­sian, sur­tout connu pour avoir joué l’ani­ma­teur mi­san­thrope du “Talk Ra­dio” d’Oli­ver Stone adap­té éga­le­ment de sa propre pièce. Et où il por­tait dé­jà un re­gard très aci­du­lé sur les ter­gi­ver­sa­tions de ses contem­po­rains.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.