Brian Set­zer

“Ro­cka­billy Riot !”

Rock & Folk - - Disques Classic Rock -

SURF­DOG Le concept de cet al­bum est aus­si simple que la mu­sique qu’il ren­ferme : faire des chan­sons ori­gi­nales à par­tir de toutes les connais­sances ac­cu­mu­lées par Brian Set­zer de­puis le jour où l’homme est tom­bé dans la mar­mite de la po­tion ma­gique du ro­cka­billy. En douze titres pied au plan­cher, le maître mot de “Ro­cka­billy Riot !” est in­fluence tant les emprunts re­ven­di­qués sont évi­dents — et vo­lon­tai­re­ment mis en avant, pour rap­pe­ler aux foules l’exis­tence de tout un tas de pion­niers im­por­tants qui ont contri­bué à fa­çon­ner le gui­ta­riste d’ex­cep­tion qu’est Brian Set­zer. En­re­gis­tré à Na­sh­ville par Pe­ter Col­lins, un An­glais, “Ro­cka­billy Riot !” pos­sède un son puis­sant qui peut pas­ser pour une bonne ex­tra­po­la­tion de ce que Sam Phillips au­rait pu faire avec la tech­no­lo­gie du siècle sui­vant. En­re­gis­tré live d’un bout à l’autre à l’ex­cep­tion de la voix, cet al­bum re­ven­dique l’es­sen­tiel du ro­cka­billy : une sim­pli­ci­té tech­nique au ser­vice d’un rythme sou­te­nu dont le but unique est de pous­ser l’au­di­teur à s’agi­ter dans tous les sens. Lar­ge­ment in­fluen­cé par Bud­dy Hol­ly, Carl Per­kins, John­ny Hor­ton, Cliff Gal­lup, Tom­my Sands et consorts, Brian Set­zer re­ven­dique l’in­té­gra­li­té de l’hé­ri­tage et n’hé­site pas une seule se­conde dès qu’il s’agit d’en­chaî­ner les riffs des grands an­ciens pour les re­mettre au goût du jour. A l’écoute de “Let’s Shake”, “Vi­nyl Re­cords”, “What’s Her Name” et “Sti­let­to Co­ol”, il se­ra dur pour l’au­di­teur de ne pas user les se­melles de ses blue­sue­de­shoes en res­tant de marbre tant le ré­sul­tat dé­chire sa pe­tite ma­man. Le ro­cka­billy est une mu­sique tou­jours d’ac­tua­li­té et cet al­bum en est la dé­mons­tra­tion mas­sive at­ten­due de­puis long­temps. GEANT VERT

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.