Tom Pet­ty &

The Heart­brea­kers “Hyp­no­tic Eye”

Rock & Folk - - Disques Classic Rock -

WAR­NER On ignore si le chiffre va por­ter bon­heur à Tom Pet­ty et ses Heart­brea­kers en termes de ventes, mais ce trei­zième al­bum (abs­trac­tion faite ici de ses disques plus ou moins so­lo puisque en­re­gis­trés avec des membres du groupe, dont le fi­dèle gui­ta­riste/ par­te­naire Mike Camp­bell) de­puis l’ho­mo­nyme mer­veille de 1976, est une in­du­bi­table réus­site. Da­vid Fricke, haute plume amie de la bande, l’a d’ailleurs crié sur le toit de Rol­ling Stone dès la fin 2013 : après en avoir écou­té les onze titres, il lais­sait car­ré­ment en­tendre que “Hyp­no­tic Eye” ren­voyait aux dé­buts de la for­ma­tion. A la moi­tié des an­nées 70 exac­te­ment, lorsque le Flo­ri­dien et ses com­pa­gnons d’aven­ture dé­ci­dèrent d’al­ler la ten­ter avec pa­nache à Los An­geles, là où le rock qu’ils ai­maient se tra­mait alors. En trente-huit an­nées de gloire, Pet­ty n’a rien in­ven­té, mais a tout fait mieux que ses ri­vaux. Comme dans “You’re Gon­na Get It” et “Damn The Tor­pe­does”, il brille ici par son ta­lent de song­wri­ter vif et concis (“Sins Of My Youth”, “All You Can Car­ry”) et par sa fa­cul­té à ponc­tion­ner les genres (blues, folk, jazz...) et à leur in­suf­fler un élan rock au­quel la co­pro­duc­tion de Ryan Ulyate ra­joute ici du poivre. Gui­tares vi­pé­rines au poing et morve au bec, les Heart­brea­kers 2014 ba­lancent tout dès “Ame­ri­can Dream Plan B”, dont “For­got­ten Man”, “Fault­lines” et “U Get Me High” frisent l’ex­cel­lence. Ja­mais pris en dé­faut de­puis “Stran­ge­red In The Night”, les mu­si­ciens sou­tiennent l’af­faire avec dex­té­ri­té et en­thou­siasme, rap­pe­lant à ceux qui pensent que le clas­sic rock US se ré­sume à Spring­steen et son E Street Band, qu’ils ont mi­sé sur le mau­vais che­val et se mettent le sa­bot dans l’oreille. JE­ROME SO­LI­GNY

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.