Lou­foque

Rock & Folk - - Bande Dessinée -

Après quatre se­maines pas­sées à ad­mi­rer des joueurs de foot qui ont be­soin de por­ter des chaus­sures de cou­leurs dif­fé­rentes pour dif­fé­ren­cier leurs deux pieds, le bé­dé­vore sou­cieux de pos­sibles dé­gâts neu­ro­lo­giques se doit de ca­va­ler chez les li­braires pour une cure de ré­ajus­te­ment in­tel­lec­tuel. Læ­ti­tia Co­ryn est une jeune des­si­na­trice sou­cieuse de l’ave­nir des tra­vailleurs. Sa der­nière BD, “Le Pé­ril Vieux” (chez Hu­go & De­singe), ex­plique avec des gags pas for­cé­ment tous du même ni­veau un pro­blème qui pend au nez de pas mal de lec­teurs : com­ment ré­agir une fois que l’âge de la re­traite se­ra pas­sé à soixante-dix-neuf ans ? Ce­la peut pa­raître exa­gé­ré (c’est de la BD) mais pas aus­si lou­foque que le des­sin bien car­too­nesque peut le lais­ser en­tendre. A tra­vers une suc­ces­sion de gags plus ou moins bien ame­nés, l’au­teure pose le pro­blème d’un monde où les jeunes risquent de ne pas avoir leur place avant d’avoir des che­veux blancs.

Pre­mier opus d’une té­tra­lo­gie fan­tas­tique, “Bouche d’Ombre – Lou 1985” (Cas­ter­man) est is­su d’un scé­na­rio de la ro­man­cière Ca­role Mar­ti­nez, tron­çon­né en pe­tites cases par la des­si­na­trice Maud Begon. Le ré­sul­tat est une in­croyable his­toire tour­nant au­tour d’une séance de spi­ri­tisme, de Vic­tor Hu­go et d’une pun­kette à crête comme on en croi­sait à l’époque de Bé­ru­rier Noir. Trou­ver une rai­son va­lable pour pas­ser à cô­té n’est pas ai­sé. Entre des per­son­nages qui tiennent la route, un des­sin in­tri­gant qui scotche l’at­ten­tion du lec­teur, une ab­sence to­tale d’ar­ti­fice et une nar­ra­tion qui rend cette BD com­plè­te­ment cré­dible, la masse d’ar­gu­ments po­si­tifs trans­forme petit à petit cette chro­nique en une apo­lo­gie du genre qui n’ac­cep­te­ra pas que les trois vo­lumes sui­vants ne soient pas au dia­pa­son.

Chez Ur­ban Co­mics, voi­ci “Trans­me­tro­po­li­tan” de War­ren El­lis et Da­rick Ro­bert­son. Avec ce deuxième tome au style hy­per réa­liste pré­nom­mé “An­née Deux” et au conte­nu tou­jours aus­si co­pieux — plus de trois cents pages, le lec­teur re­trou­ve­ra le gon­zo jour­na­liste Spi­der Je­ru­sa­lem en­core en lutte contre les po­li­ti­ciens vé­reux de tous bords tout en ayant re­cours aux drogues les plus in­croyables pour faire sur­gir la vé­ri­té. Au fil des pages, il se­rait d’ailleurs as­sez in­té­res­sant de comp­ter le nombre d’in­jec­tions et de gé­lules ava­lées en che­min... C’est qua­si­ment hal­lu­ci­nant et rend l’écoute de Motö­rhead, Hawk­wind et des Fugs obli­ga­toire pour res­ti­tuer cor­rec­te­ment l’uni­vers de cette BD qui ne donne pas vrai­ment en­vie d’af­fron­ter le fu­tur ain­si dé­crit sans la pré­sence d’un car­dio­logue à ses cô­tés.

Il est des one­shots qui marquent le lec­teur comme une gerbe de shot­gun ar­ra­chant le centre de la cible dans un dé­luge d’éclats. C’est l’image qui reste après la lec­ture sans conces­sion de “Le Ventre De La Hyène” (Le Lom­bard) du des­si­na­teur Ch­ris­tophe Al­liel et du scé­na­riste Clé­ment Ba­loup. Dans cette his­toire de deux frères qui com­mence au Tchad avant de se conclure dans les quar­tiers Nord de Mar­seille, les deux au­teurs ont mis énor­mé­ment de pu­deur dans la réa­li­sa­tion du projet sans pour au­tant pas­ser sous si­lence la réa­li­té des en­fants soldats et tout leur quo­ti­dien sor­dide à base de viols, meurtres et autres. Le ré­sul­tat est fort et ap­porte un éclai­rage in­té­res­sant sur les consé­quences im­pré­vues d’un conflit sup­po­sé sans dan­ger pour les gens qui le re­gardent à la té­lé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.