Paul Col­lins

Rock & Folk - - Disques Pop Rock - “Feel The Noise”

ALIVE/DIF­FER-ANT En s’ins­pi­rant du bri­tish beat et des girl groups, les Nerves de Paul Col­lins, Jack Lee et Pe­ter Case ont re­vi­ta­li­sé à coups de riffs sai­gnant la route tra­cée par Len­non-McCart­ney, leur “Han­ging On The Te­le­phone” fut po­pu­la­ri­sé par Blon­die. Paul Col­lins re­prend ici du ser­vice. Signe de qua­li­té, l’al­bum “Feel The Noise” est sor­ti sur Alive, la­bel sa­tel­lite de Bomp! du re­gret­té Greg Shaw, le plus grand ac­ti­viste po­wer pop que la terre ait connu. Dès la pre­mière chan­son de l’al­bum, Col­lins an­nonce la cou­leur : “J’étais­lài­lya­long­temps/ J’écou­tais­les­gens­quin’ar­rê­taient­pas/ Tout­le­mon­de­di­sait­que­le­ro­ckan­droll était­mort/Je­ne­com­pre­nais­rienàce qu’ils­di­saient/Alors­jem’en­suis­li­bé­ré etj’ai­dit:yeah,yeah/J’ai­ditque main­te­nantj’al­lais­lais­ser­ma­gui­tare par­ler­pour­moi.” La po­chette de “Feel The Noise” pré­sente un Col­lins jeune, la clope au bec. Le sym­bole est clair. Il est vrai que les 12 titres de cet al­bum sont une vraie fon­taine de jou­vence. Les ly­rics, quant à eux, par leur char­mante naï­ve­té, se ma­rient à la per­fec­tion avec des mé­lo­dies im­pa­rables qui, bien qu’elles viennent par­fois cher­cher du cô­té de Bud­dy Hol­ly (“Ba­by I’m In Love With You”) et même des Fab Four (“Don’t Know How To Treat A La­dy”), ne sont en au­cun cas dé­ri­va­tives mais bien du Paul Col­lins pur jus. Ce­rise sur le gâ­teau : la re­prise du “Reach Out I’ll Be There” des Four Tops qui prouve que notre dieu de la po­wer pop est éga­le­ment à l’aise dans le groove. Le titre “Can’t Get You Off My Mind” dit vrai, l’amour et le rock and roll sont un bon re­mède au cy­nisme am­biant. Mer­ci Paul ! JEAN-EM­MA­NUEL DE­LUXE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.