Ma­rianne Fai­th­full

Rock & Folk - - Disques Pop Rock -

“Give My Love To Lon­don” NAIVE “Gi­vemylo­vetoLon­don” : les pre­miers mots de Ma­rianne sont éga­le­ment le titre de sa pre­mière chan­son et de son nou­vel al­bum, un disque plu­tôt concis (39 mi­nutes) pro­duit par Rob El­lis et Di­mi­tri Ti­ko­voi et mixé par Flood. Le cas­ting est très haut de gamme : une chan­son de Ro­ger Wa­ters (“Spar­rows Will Sing”), une autre d’An­na Cal­vi (“Fal­ling Back”) et deux de Nick Cave (“Late Vic­to­rian Ho­lo­caust” et “Deep Wa­ter”). Deux re­prises s’ajoutent aux neuf titres ori­gi­naux, “Going Home” de Leo­nard Co­hen et “The Price Of Love” des Ever­ly Bro­thers. L’am­biance est plu­tôt spon­ta­née, avec des chan­sons qui se ter­minent en brou­ha­ha noi­sy et d’autres qui dé­marrent avec des “one,two,three,four” très live. Non fu­meuse de­puis quelques mois, La­dy Ma­rianne a du coup une voix plus claire que celle de ses an­nées d’ex­cès di­vers, ce qui ne l’em­pêche pas d’avoir une vision as­sez sombre de l’hu­ma­ni­té sur “Mo­ther Wolf”, où elle tire ce sombre constat : “Tu­trai­tes­tes­chiens mieux­quel’on­se­trai­teen­tre­nous”. Les gui­tares cré­pus­cu­laires d’Adrian Por­ti­shead Ut­ley sont un des atouts de cet al­bum évi­dem­ment lon­do­nien (l’en­re­gis­tre­ment a eu lieu dans le quar­tier de Kil­burn cher à Ian Du­ry). Si l’in­tro de “Spar­rows Will Sing” fait pen­ser au “Let’s Dance” de Da­vid Bo­wie, ce n’est pour­tant pas le rythme qui ca­rac­té­rise les chan­sons de ce disque mar­quant les cin­quante ans de car­rière de celle qui dé­bu­ta avec “As Tears Go By” à l’âge de 17 ans. Entre rock et chan­son, avec un peu de nos­tal­gie et un zeste de mo­der­nisme, cette dé­cla­ra­tion d’amour à une ville dans la­quelle Ma­rianne af­firme qu’il lui est im­pos­sible de vivre est à la hau­teur du mythe qui en­toure son au­teur. OLIVIER CA­CHIN

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.