Flip Grater

Rock & Folk - - Disques Pop Rock - “Pi­galle”

VICIOUSCIRCLE Sans même la connaître, on est con­vain­cu que Flip Grater (née Clare Grater, ce qui est en­core plus jo­li) est quel­qu’un qui doit ri­go­ler dans la vie. Après tout, on parle d’une ar­tiste néo-zé­lan­daise qui a dé­cla­ré, à pro­pos de son “ins­tal­la­tion” en France : “Pour­quoi­res­te­ru­ne­mu­si­cien­ne­pauvre chez­moia­lors­que­je­pour­rais­cre­ver­la dal­leàPa­ris?Au­moins,çaaun­cô­té ro­man­tique!” Mais voi­là, aus­si réus­si soit-il, “Pi­galle”, le qua­trième al­bumde la chan­teuse ne res­pire pas exac­te­ment la joie de vivre. Oh, on sait que c’est la mode et en­core plus au pays de Keren Ann où, pour ama­douer, la mé­lan­co­lie et l’air grave semblent faire mer­veille. Mais jus­te­ment, on n’ignore pas non plus que, quelque part et mal­gré les ap­pa­rences, c’est peu la fa­ci­li­té. Et pour­tant les ta­lents d’au­teur (“Mar­ry Me”), chan­teuse (“Jus­tin Was A Jun­kie”) et mé­lo­diste (“The Quit”) de Flip Grater sont in­dé­niables, et les onze chan­sons de “Pi­galle” le tirent vers le haut du pa­nier folk d’au­jourd’hui. Cor­rec­te­ment pro­duit par Maxime Delpierre (en mode gar­den­sale, on pense à Tom Waits, entre autres bro­can­teurs de son, no­tam­ment sur “Hyde And Seek”), l’al­bum n’échappe à la tor­peur du mode (prin­ci­pa­le­ment) mi­neur que grâce aux vers tim­brés de Flip Grater qui, tels des pe­tites lu­cioles, en éclairent les re­coins sombres et in­diquent la sur­face, plus res­pi­rable. Au diable de “To The De­vil”, en duo avec Ni­co­las Ker de Po­ni Hoax et qui conclut l’al­bum sur sa touche la plus grave, on pré­fère, de très loin, ce­lui de “Dig­gin’ For The De­vil”, pas fon­da­men­ta­le­ment plus gaie, mais dont le tem­po, un brin plus fré­tillant, et les gui­tares, même ron­ceuses, sti­mulent tous les sens et re­donnent es­poir. JE­ROME SO­LI­GNY

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.