Ian McLa­gan & The Bump Band

Rock & Folk - - Disques Classic Rock -

“Uni­ted States” YEPROCK Avant d’éta­blir ses pé­nates à Aus­tin (Texas), McLa­gan of­fi­ciait dans les Small Faces, un groupe qui a mar­qué le Swin­ging Lon­don comme Mike Ty­son les mâ­choires de ses ad­ver­saires. Une dé­cen­nie plus tard, les Sex Pis­tols uti­li­se­ront pas moins de cinq chan­sons de ce com­bo le temps de se faire connaître. De­puis, McLa­gan a mar­ty­ri­sé son cla­vier aux cô­tés de Bob Dy­lan, Rol­ling Stones, Bruce Spring­steen, Chuck Berry, New Bar­ba­rians, Joe Co­cker et quelques autres tous aus­si peu connus. Avec un tel em­ploi du temps, on peut s’es­ti­mer heu­reux quand l’ar­tiste trouve le temps de faire un al­bum so­lo. Avec “Uni­ted States”, l’au­di­teur po­ten­tiel se re­trouve plon­gé dans un uni­vers ré­tro avec un son vin­tage qui fait du bien à l’oreille. Ce qui plaît dans ce disque, c’est la suc­ces­sion de clins d’oeil mu­si­caux qui par­sèment les pistes à grands coups d’in­ter­ven­tions de Wur­lit­zer, orgue Hammond et toutes les sortes de cla­viers uti­li­sés par McLa­gan au long de ses nom­breuses col­la­bo­ra­tions. En­tiè­re­ment en­re­gis­tré à Londres (et à l’an­cienne) par Dar­win Smith et Glyn Johns, “Uni­ted States” avec sa di­zaine de titres est une belle salve de hits par­fai­te­ment pen­sés où le pia­niste uti­lise toutes les cou­leurs de sa pa­lette avec une ha­bi­le­té qui de­vrait ser­vir d’exemple pour tous les ap­pren­tis ro­ckers. Si l’ama­teur d’am­biance coeur bri­sé veut ten­ter l’ex­pé­rience de l’écoute de “He’s Not For You” un jour de pluie et dans un pub, qu’il ne s’étonne pas si la bou­teille y passe. Cet exemple est un peu à part car, quand on passe au rock et au blues, “All I Wan­na Do”, “Sha­la­la­la”, “I’m Your Ba­by Now”, “Pure Gold”, ce sont tout sim­ple­ment les chaises du pub qui volent joyeu­se­ment dans tous les sens. GEANT VERT

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.