The Tribe

Rock & Folk - - Cinéma -

Dans un in­ter­nat d’Ukraine, des ados des­troy se livrent au tra­fic en tout genre et à la prostitution. Leur par­ti­cu­la­ri­té : ils sont sourds et muets ! Le film de My­ro­slav Sla­bo­sh­pyts­kiy (un Ukrai­nien, donc) est brut de dé­cof­frage. Sans mo­rale am­biante, sans mu­sique, sans larmes et sans re­grets. Un simple constat. Pour­tant l’émo­tion et la hargne res­tent té­nues pen­dant les 2 h 10 de pro­jec­tion. Car on est to­ta­le­ment im­mer­gé dans le lan­gage des signes qui — bien que non sous-ti­trés — fi­nissent par de­ve­nir cu­rieu­se­ment com­pré­hen­sibles. Au point qu’on se de­mande pour­quoi le lan­gage a été in­ven­té ! “The Tribe” re­pose éga­le­ment sur de jeunes ac­teurs non pro­fes­sion­nels dont l’in­croyable Ya­na No­vi­ko­va, in­ter­prète sourde et muette au cha­risme te­nace qui n’hé­site pas à don­ner de sa per­sonne dans des scènes hot hy­per char­nelles digne de “La Vie d’Adèle”. Elle est si ex­tra­or­di­naire dans la peau de cette fille qui s’ar­rime à la vie que, mal­gré son han­di­cap, il fau­drait être in­cons­cient pour ne pas faire d’elle une star (en­sal­lesle1er oc­tobre).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.