LIVRES 2014

Fouet­tés par les chiffres de vente hal­lu­ci­nants des bio­gra­phies de Keith Ri­chards et Neil Young, les édi­teurs font feu de toutes leurs ro­ta­tives pour dé­ployer de­vant nos yeux éblouis un as­sor­ti­ment digne des rois mages. Il existe un axe me­tal, un axe Ston

Rock & Folk - - Sommaire - Agnès Le­glise & Phi­lippe Ma­noeuvre

AC/DC Tours de France 1976-2014

PHI­LIPPE LA­GEAT & BAP­TISTE BRE­LET

Point Barre

Un livre phé­no­mé­nal : 4 ki­los d’AC/DC pour 712 pages cou­leurs avec, pour seul but, re­tra­cer de la fa­çon la plus ex­haus­tive tous les pas­sages du groupe aus­tra­lien bien ai­mé dans notre beau pays. Chaque gig offre sa set­list et est com­men­té par les fans dont cer­tains sont pres­ti­gieux, mais aus­si les pro­mo­teurs, dis­quaires, at­ta­chés de presse. Les re­pro­duc­tions de ti­ckets de concerts, flyers, pho­tos de cou­lisses sont là. Un bien bel ou­vrage qui pèse comme un so­lo d’An­gus et qui a fait le bon­heur du groupe comme il fe­ra ce­lui des fans.

Jim­my Page

PAR JIM­MY PAGE

Ge­ne­sis Pu­bli­ca­tions

Le gui­ta­riste de Led Zep­pe­lin nous a lui-même ex­pli­qué pour­quoi il a fait ce livre : son in­ten­tion était de don­ner à voir toutes les images de son éton­nante car­rière. Mu­si­cien de stu­dio, membre des Yard­birds, puis fon­da­teur de Led Zep­pe­lin, il a réus­si à re­trou­ver des cen­taines de do­cu­ments rares ou inédits. Tout com­mence par une pho­to de Jim­my en­fant de choeur qui vaut à elle seule l’achat du livre. Re­fu­sant l’exer­cice ba­na­li­sé de l’au­to­bio­gra­phie, Jim­my Page se ra­conte ici en images et se contente d’en don­ner les contextes. Ge­ne­sis est un édi­teur hors pair et le livre mé­rite am­ple­ment d’être ran­gé à cô­té des cof­frets Led Zep.

Ma­rianne Fai­th­full L’Al­bum D’Une Vie

WILL SELF ET TER­RY SOU­THERN

Riz­zo­li

La chan­teuse de “Bro­ken English” a eu en­vie de re­trou­ver les images de sa pro­di­gieuse car­rière. Tri­co­tant les anec­dotes, elle choi­sit ici de ra­con­ter sa vie de fa­çon ul­tra per­son­nelle, par le biais de do­cu­ments pour la plu­part in­times, qu’elle com­mente au fur et à me­sure. Tout ce­ci est sou­vent de l’ordre du pri­vé, per­son­nel, ra­ris­sime. Mick Jag­ger, mais aus­si Serge Gainsbourg, Kate Moss, Ig­gy Pop, Alain De­lon se re­trouvent dans des pages ma­gni­fiques. Beau­té in­no­cente et sul­fu­reuse à la fois, ar­tiste dé­li­cate, La­dy Ma­rianne mé­ri­tait bien ce livre.

Dis­co

DIS­CO PA­TRICK & PA­TRICK VOGT

Soul Jazz Books

Re­cen­sant plus de deux mille po­chettes du genre dis­co, les au­teurs pro­posent de re­ve­nir sur 20 an­nées de kitsch in­ouï. Corps lui­sants, cou­leurs arc-en-ciel, vi­sières Las Ve­gas, pan­ta­lons patte d’élé­phant, sif­flets et pa­tins à rou­lettes, meuf super bonnes, vê­te­ments Star Trek ar­gen­tés, strings pan­thère, paillettes, moustache de Cer­rone, tout est là, re­trou­vé et pré­ser­vé par les com­pi­la­teurs. Ne dou­tant de rien, Soul Jazz pro­pose chez les dis­quaires un double CD of­frant des mor­ceaux rares et dan­sants, cen­sé res­ti­tuer la flam­boyante in­sou­ciance de l’époque.

Ar­chives In­édites D’Un Pho­to­graphe Des Six­ties

RO­GER KAS­PA­RIAN ET PHI­LIPPE MA­NOEUVRE

Edi­tions Gründ

Ro­ger Kas­pa­rian, 22 ans en 1960, est le té­moin ou­blié des fa­bu­leuses six­ties. Pi­giste, ce pho­to­graphe hors pair a sé­vi une dé­cen­nie dans des jour­naux dis­pa­rus. Au pas­sage il im­mor­ta­lise Kinks, Who, Yard­birds, Troggs, Beatles et Stones. Mais le gros de son tra­vail est consa­cré à ses pho­to­gra­phies des dé­buts du mou­ve­ment yé-yé. Tous sont là ! John­ny, Syl­vie, mais aus­si Long Ch­ris et Ron­nie Bird, Mous­tique et Hec­tor et les Mé­dia­tors. Men­tion spé­ciale à Serge Gainsbourg, ob­jet d’un cha­pitre qui re­trouve des pho­tos rares da­tées de 1963.

Len­ny Kra­vitz

PAR LEN­NY KRA­VITZ

Riz­zo­li

Il est le pos­ter boy as­su­mé du clas­sic rock. Len­ny Kra­vitz a ras­sem­blé les pho­tos pré­fé­rées de toute sa car­rière et s’offre un al­bum à la gloire de ses bi­ceps et pec­to­raux, sans ou­blier ses ta­touages fes­siers. Ce livre im­po­sant donne l’im­pres­sion d’être un book de man­ne­quin très en vogue. Les looks de Len­ny sont tou­jours im­pec­cables et soi­gnés. Gra­vure de mode et dan­dy as­su­mé, il n’hé­site pas à po­ser mol­le­ment al­lon­gé sur une Har­ley-Da­vid­son avec Va­nes­sa Pa­ra­dis éta­lée sur lui. No­ter un grand nombre de pho­tos de El­len Von Un­werth, ha­bi­tuel­le­ment spé­cia­liste des belles ac­trices dé­nu­dées, on n’en di­ra pas plus.

Rock Co­vers

BUSCH, KIR­BY ET WIEDEMANN

Ta­schen

Un DJ, un col­lec­tion­neur et un gra­phiste ont sé­lec­tion­né 750 po­chettes de disques pour pro­po­ser un long voyage au pays des mer­veilles. Le livre de 540 pages est un joyeux bor­del. Di­vers ar­tistes (tel Ch­ris Robinson des Black Crowes) ex­pliquent leurs ma­nies

de col­lec­tion­neurs et quelques gra­phistes ré­vèlent ici les se­crets de leurs cou­ver­tures. L’ac­cent est pla­cé sur l’es­thé­tique des po­chettes sans que l’on com­prenne vrai­ment ja­mais quelle prio­ri­té a dé­ter­mi­né ces choix, ni l’ordre des do­cu­ments re­te­nus.

Du Hard Rock Au Me­tal

CH­RIS­TIAN EU­DE­LINE

Edi­tions Gründ

De Step­pen­wolf (1968) à Slash (2010), voi­ci un pan­théon des 100 meilleurs disques hea­vy me­tal se­lon notre confrère Ch­ris­tian Eu­de­line. Chaque texte pré­sente l’his­toire du groupe, et on re­trou­ve­ra avec bon­heur tous les plus grands noms, Motö­rhead, Def Lep­pard, Van Ha­len, etc. Ra­tis­sant large, le com­pi­la­teur in­clut Nir­va­na, Pearl Jam, Joe Sa­tria­ni. Fort heu­reu­se­ment, Bur­zum et Ve­nom nous rap­pellent que le me­tal est aus­si la mu­sique des dam­nés de la terre, avec ses po­chettes dé­gou­li­nantes d’agres­si­vi­té bar­bare.

Joy Di­vi­sion

IAN CUR­TIS

Ro­bert Laffont

Tra­duit par Isa­belle Chelley en per­sonne, ce gros livre noir et blanc offre une plon­gée dans les car­nets du sui­ci­dé de Joy Di­vi­sion. Ian Cur­tis est un per­son­nage my­thique et ce lourd vo­lume (en édi­tion bi­lingue) lui rend en­fin un hom­mage mé­ri­té. La veuve De­bo­rah Cur­tis et le jour­na­liste Jon Sa­vage sont les exé­cu­teurs de ce tes­ta­ment lit­té­raire émou­vant et com­plet. Ma­nus­crits de pa­roles, fac-si­mi­lé de car­nets in­times, lettres de fans, in­ter­views, fan­zines, ce livre ter­mine un por­trait en creux de l’énig­ma­tique chan­teur.

Fen­der Stra­to­cas­ter

DA­VID HUN­TER

Edi­tions Gründ

Après un ma­gni­fique ou­vrage 2013 consa­cré à la Fen­der Te­le­cas­ter, voi­ci le com­plé­ment idéal, la Stra­to­cas­ter. Ins­tru­ment ré­vo­lu­tion­naire dès sa sor­tie, la Stra­to­cas­ter est la gui­tare élec­trique par ex­cel­lence. Po­pu­la­ri­sée par les Sha­dows dès 1961 (op­tion Fies­ta Red), elle trouve son apo­gée avec Ji­mi Hen­drix qui sau­ra comme per­sonne domp­ter et ex­ploi­ter cette in­croyable six-cordes. Comme d’ha­bi­tude, des cen­taines de mo­dèles sont pho­to­gra­phiés mais sur­tout un nombre ir­réel d’anec­dotes ré­com­pense le lec­teur. Ry Coo­der, Nils Lof­gren, Eric Clap­ton ou Rob­bie Ro­bert­son aus­si ont un faible pour la Stra­to et nous ex­pliquent pour­quoi.

Dia­ble­ries

BRIAN MAY, DE­NIS PEL­LE­RIN ET PAU­LA FLE­MING

La Mar­ti­nière

Mal­gré ses sabots et son air guille­ret, le gui­ta­riste de Queen est un grand ama­teur de dia­ble­ries. Re­trou­vant d’étranges dio­ra­mas d’ar­gile dé­cri­vant la vie quo­ti­dienne en en­fer au XIXe siècle, Brian May, pas­sion­né de pho­to­gra­phie en re­lief de­puis les an­nées 60, nous offre cet ou­vrage en sté­réo­sco­pie. Les au­teurs pro­posent une ana­lyse des Dia­ble­ries, ces vues ayant se­lon eux un sens ca­ché, propre à leur date de créa­tion, 1860. Un Sté­réo­scope est four­ni avec l’ou­vrage et per­met d’ad­mi­rer les fesses de Lu­ci­fer en 3D.

Bruce Spring­steen

RYAN WHITE

Edi­tions Place des Vic­toires

Illustré par 250 images re­mar­quables, cet al­bum ra­conte la tra­jec­toire bien connue du Jer­sey De­vil, à tra­vers 17 al­bums fon­da­men­taux, de “Gree­tings From Ash­bu­ry Park” à “High Hopes”. Nombre de dé­cla­ra­tions du Boss émaillent ces sou­ve­nirs pho­to. Par ailleurs les pro­duc­teurs, mu­si­ciens, tech­ni­ciens ont à coeur de ra­con­ter des anec­dotes aus­si di­ver­tis­santes qu’in­édites sur les en­re­gis­tre­ments. Du ga­min mai­gri­chon des an­nées 80 au Pa­tron du Sta­dium Rock 2014, le lec­teur as­siste à toutes les trans­for­ma­tions du Boss. L’ombre géante du Big Man Cla­rence Cle­mons plane bien sûr tout au long de ces pages.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.