The Apart­ments My Mor­ning Ja­cket

Rock & Folk - - Disques Pop Rock - “No Song, No Spell, No Ma­dri­gal” “The Wa­ter­fall”

MICROCULTURES/DIF­FER-ANT Ce­ci n’est pas une his­toire comme les autres. Long­temps, on est res­té sans nou­velle de Pe­ter Milton Walsh, émi­nence grise et seul membre per­ma­nent de The Apart­ments, groupe né à Mel­bourne à la fin des an­nées 1970. Un al­bum splen­dide au mi­tan des eigh­ties (“The Eve­ning Vi­sits... And Stays For Years”, ré­édi­té ces jours­ci par le la­bel Cap­tu­red Tracks) ; deux chefs-d’oeuvre la dé­cen­nie sui­vante — “Drift”, “A Life Full Of Fa­re­wells”. Puis un si­lence as­sour­dis­sant, après la sor­tie de “Apart” en 1997. Deux ans plus tard, l’homme perd un fils. Et tire un trait sur sa vie pu­blique. C’était sans comp­ter sur le jour­na­liste et musicien Em­ma­nuel Tel­lier, à qui l’on doit ce re­tour, d’abord scé­nique — en 2009 et 2012. Des concerts comme au­tant de

ATO/PIAS Le qua­trième mor­ceau s’achève que le chro­ni­queur se de­mande sé­rieu­se­ment si un groupe adu­lé n’est pas pas­sé du cô­té obs­cur. L’ou­ver­ture, “Be­lieve”, n’avait rien à en­vier aux gran­di­lo­quences de Queen, le folk-rock de “Like A Ri­ver” par­tait pas mal avant un re­frain tout en em­phase et “In Its In­fan­cy (The Wa­ter­fall)” tom­bait dans des tur­pi­tudes prog rock (le se­cond titre, “Com­pound Fracture”, groove funk et lignes de chant à la Mar­vin Gaye, était meilleur). De quoi cou­rir ré­écou­ter les quatre pre­miers al­bums du groupe de Louis­ville, par­faits jus­qu’à “Z”, en 2005 ? Ou mé­di­ter sur l’évo­lu­tion de son lea­der Jim James, gaillard des plus doués qui, comme d’autres, s’échine sur cette équa­tion mo­derne : com­ment conci­lier une pa­lan­quée d’in­fluences tout à fait hé­té­ro­gènes ? Gui­tare acous­tique, pe­dal steel, le cinquième titre, “Get The Point”, le montre dans ce qu’il a de meilleur : bal­lade ba­layée de so­li­tude, voix bou­le­ver­sante. En­suite, à nou­veau des construc­tions am­bi­tieuses, mais moins azi­mu­tées : “Spring (Among The Li­ving)”, “Tro­pics (Erase Traces)”, un “Thin Line” très phil­ly sound, la pop mus­clée mais pas désa­gréable de “Big De­ci­sions” et une splen­deur de bal­lade, “On­ly Me­mo­ries Re­main”, soul, en ape­san­teur, poi­gnante (bien

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.