Jon Spencer Blues Ex­plo­sion El­liott Mur­phy

Rock & Folk - - Disques Classic Rock - “Freedom To­wer – No Wave Dance Par­ty 2015” “Aqua­show De­cons­truc­ted”

BRONZERAT/CA­RO­LINE Il y a eu ce long hia­tus. Puis le re­tour en 2011. Et entre, une ré­ap­pré­cia­tion du Blues Ex­plo­sion, de la part de ceux qui s’étaient for­gé une idée fausse des New-Yor­kais, re­fu­sant d’al­ler au-de­là de leur pré­ten­due ar­ro­gance (tou­cher au blues, c’était frô­ler le blas­phème) et de la belle gueule de Jon Spencer, for­cé­ment sus­pecte. De­puis, le trio est ré­gu­liè­re­ment ci­té comme in­fluence, dé­cor­ti­qué par les pen­seurs de la ques­tion rock et en­fin consi­dé­ré avec res­pect. Toutes choses sy­no­nymes de bai­ser­de­la­mort pour des ar­tistes — on en a vu s’au­to­pa­ro­dier pour moins de ça. Pas chez ces sta­kha­no­vistes du riff qui pré­fèrent la scène ou le stu­dio au lé­chage de boots, conscients, au fond, de leur propre va­leur et de la né­ces­si­té de tou­jours remettre leur titre en jeu. Ce nou­vel al­bum vient rap­pe­ler qu’avec eux, il ne faut pas se fier aux éti­quettes. Ou alors à de­mi. Ici, pas de no wave, mais de quoi dan­ser. A la pro­duc­tion, Alap Mo­min (Ok­to­pus à l’époque où il sé­vis­sait dans le groupe hip hop avant­gar­diste, Dä­lek), per­son­nage culte et mul­ti-cas­quettes, par­fait pour ces trois in­clas­sables. Dif­fi­cile de ré­sis­ter au groove brû­lant de “Bet­ty vs The NYPD”, à l’ur­gence de “The Bal­lad Of Joe Buck” ou à “12 Tales Of New York, The Rock

LASTCALL Pa­ru en 1973, “Aqua­show” est le pre­mier al­bum d’El­liott Mur­phy et le pre­mier d’une sé­rie de quatre pe­tits chefs-d’oeuvre, avec “Lost Ge­ne­ra­tion”, “Night Lights” et “Just A Sto­ry From America”, qui ins­tal­la le chan­teur, gui­ta­riste et com­po­si­teur new-yor­kais au fir­ma­ment des hé­ri­tiers les plus ta­len­tueux de Bob Dy­lan et de Lou Reed. Par­mi les mu­si­ciens qui ac­com­pa­gnaient Mur­phy, fi­gu­raient le bat­teur des Byrds, Gene Par­sons, le fran­gin Mat­thew à la basse et le pia­niste Frank Owens qui avait contri­bué au “High­way 61 Re­vi­si­ted” de Bob Dy­lan. Qua­rante-deux ans plus tard, les com­po­si­tions d’ “Aqua­show” connaissent une nou­velle jeu­nesse avec cet “Aqua­show De­cons­truc­ted” in­té­gra­le­ment ré­en­re­gis­tré, re­vi­si­té,

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.