Bla­ckber­ry Smoke

Rock & Folk - - Disques Classic Rock - “Hol­ding All The Roses”

EARACHE Au­tant se l’avouer, l’ama­teur de rock su­diste de 2015 n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Le ré­cent re­trait des Black Crowes n’a pas pré­ci­sé­ment éclair­ci l’ho­ri­zon, quand bien même les frères Ro­bin­son en­tre­tinrent une re­la­tion am­bi­va­lente avec le genre. Dans ce pay­sage dé­so­lé, les Bla­ckber­ry Smoke, ori­gi­naires d’At­lan­ta, font de­puis quelque temps fi­gure de gang à sur­veiller, mais le manque de punch des ef­forts pré­cé­dents in­ter­ro­geait quant à leur vé­ri­table po­ten­tiel. Cet al­bum, leur qua­trième stu­dio en quinze an­nées ma­jo­ri­tai­re­ment pas­sées à écu­mer tous les bouges des Etats-Unis, semble chan­ger la donne. L’ar­ri­vée aux com­mandes de Bren­dan O’Brien, poids lourd de la pro­duc­tion (Spring­steen, Pearl Jam), in­dique à elle seule un chan­ge­ment de di­men­sion. Le son s’est mus­clé, tout en res­tant très propre, des ef­fets ont été uti­li­sés sur la voix as­sez haute de Char­lie Starr, qui évoque ré­gu­liè­re­ment celle de Ch­ris Ro­bin­son, la soul en moins, la coun­try en plus. Sur­tout, le groupe a tout com­pris, cette fois on en est sûr, à l’es­prit de ses in­fluences les plus évi­dentes (Ly­nyrd Sky­nyrd, Mar­shall Tucker Band, Cor­beaux). Goût du boo­gie sa­vam­ment ou­vra­gé qui ex­plose au re­frain (la dou­blette d’en­trée “Let Me

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.