Jeff The Bro­the­rhood

Rock & Folk - - Disques pop rock - “Was­ted On The Dream”

DINEALONE Ac­tif de­puis 2001 dans le po­tache rock, les deux frères Jack et Ja­min Or­rall de­vraient sans doute pas­ser un peu moins de temps à vi­sion­ner l’in­té­grale de “Ja­ckass” ou un autre chef-d’oeuvre du ci­né­ma d’art et d’es­sai amé­ri­cain comme “Dumb & Dum­ber” et dé­ga­ger un peu de temps à ré­flé­chir à ce qu’ils en­re­gistrent en stu­dio. Pour le mo­ment, et ce nouvel al­bum le dé­montre par­fai­te­ment, tout ça est un peu em­brouillé. Bien sûr, la pro­duc­tion de Joe Chic­ca­rel­li (The Strokes) est idéale pour don­ner l’im­pres­sion qu’il s’agit d’un vrai al­bum de rock à in­fluence psy­ché, sto­ner, hard se­ven­ties ver­sion Sma­shing Pump­kins mais, voi­là, le pro­blème reste la qua­li­té des chan­sons qui évo­luent entre mi­ni­mum syn­di­cal et de­voir bâ­clé à la der­nière mi­nute. Les gui­tares ont beau hur­ler comme la tôle d’une caisse frot­tant de trop près la glis­sière de sé­cu­ri­té, la bat­te­rie a beau en­fon­cer les clous comme un mar­teau pneu­ma­tique, l’écoute de cet al­bum sus­cite tou­jours la même ques­tion : Jeff The Bro­the­rhood est-il le nou­veau Spi­nal Tap ou un Black Sab­bath en de­ve­nir car n’ayant pas en­core trou­vé ses marques ? Pour s’en convaincre, l’écoute de “Black Cherry Pie” avec son so­lo de flûte de Ian An­der­son, le chan­teur de Je­thro Tull,

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.