The Limiñanas

Rock & Folk - - Rééditions - “DOWN UN­DER­GROUND – LP’S 2009/ 2014”

Be­cause A force de gon­fler, la ru­meur, sans doute, tou­che­ra les mul­ti­tudes : les Limiñanas sont non seule­ment le meilleur groupe fran­çais en ac­ti­vi­té, mais ils sont aus­si ce qu’on a en­ten­du de plus pal­pi­tant de­puis des lustres. Voi­ci que Be­cause com­pile quatre al­bums, de leurs dé­buts à l’an der­nier. C’est une somme im­pres­sion­nante, et une évo­lu­tion par­faite. On ne sait ce qui im­pres­sionne le plus chez Marie et Lio­nel, les sor­ciers de Per­pi­gnan : leurs ré­fé­rences im­pec­cables ou leur ca­pa­ci­té in­fer­nale à mettre en son ce qu’ils ont en tête ? Il faut aus­si évo­quer une fa­cul­té très im­pres­sion­nante à ne pas son­ner comme d’énièmes re­vi­va­listes ga­rage/ yé-yé alors que l’es­prit des six­ties an­glaises, fran­çaises, ita­liennes, amé­ri­caines, flotte un peu par­tout sur cette to­ni­truante an­tho­lo­gie. Que ce soit en fran­çais (“Je Me Sou­viens Comme Si J’y Etais”) ou en an­glais (“... A Trouble In Mind”), le duo ne cesse de briller, mon­trant une maî­trise so­nore et ins­tru­men­tale ri­di­cu­li­sant le monde en­tier. Et à chaque nou­velle écoute, de nou­velles fée­ries ap­pa­raissent. C’est la classe im­pé­riale, ou l’équa­tion hy­per rare : as­si­mi­ler ses in­fluences pour par­tir ailleurs, sur­pas­ser la somme de ses par­ties. Nom de Dieu, com­ment font-ils ce­la, là où tant d’autres ont échoué ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.