Wre­ck­less Eric

Rock & Folk - - Disques Classic Rock - “America”

FIRE Bien qu’ayant vé­cu en France, Wre­ck­less Eric, né Eric Goul­den, in­carne l’ar­tiste an­glais tel qu’on se l’ima­gine. Il a en­re­gis­tré ce nou­vel al­bum aux Etats-Unis où il ré­side de­puis 2011, et d’où est ori­gi­naire sa com­pagne, Amy Rig­by. L’Amé­rique en est donc la source d’ins­pi­ra­tion, d’où le titre au jeu de mots va­seux (qui rap­pelle te­sé­tatsd’âmeE­ric). L’as­pect bri­co­lé de la po­chette donne une in­di­ca­tion du mode opé­ra­toire de l’ar­tiste. Am­pli dans le sa­lon, mi­cro chant dans la cui­sine, ce genre... Touche-à-tout au sens strict, Wre­ck­less Eric pré­pare des boucles plu­tôt simples en jouant de la bat­te­rie. Il y ajoute gui­tares élec­triques, acous­tiques, 12 cordes, basse, etc. Il re­çoit l’aide d’un voi­sin, Brian De­wan char­gé de maî­tri­ser di­vers cla­viers en plus ou moins bon état... D’autres ap­portent leur pierre à l’édi­fice, jouant se­lon les be­soins, du vio­lon­celle (Jane Scar­pan­to­ni), de la vraie bat­te­rie (Je­re­my Grites), de l’har­mo­ni­ca, etc. An­cienne de Last Round Up, Amy Rig­by est ré­qui­si­tion­née (pia­no, ban­jo, choeurs). Tout ce­ci pour­rait lais­ser craindre une forme de lais­ser-al­ler. Que nen­ni ! La plu­part des mor­ceaux sont ar­tis­ti­que­ment struc­tu­rés. Ap­pa­ru au mi­tan des an­nées 1970, Wre­ck­less Eric conserve une cer­taine idée de ce peut et doit être une chan­son. Il soigne

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.