Sunn O)))

Rock & Folk - - Disques Pop Rock - “Kan­non”

SOUTHERNLORD In­utile de se voi­ler la face ou se mettre des bou­chons dans les oreilles. S’il s’est im­po­sé comme l’un des groupes les plus puis­sants en ac­ti­vi­té, Sunn O))) a éga­le­ment ou­vert les pos­si­bi­li­tés de la mu­sique en oeu­vrant pour le sa­lut de l’âme. For­mé en 1998 à Seat­tle au­tour de Ste­phen O’Mal­ley et Greg An­der­son, le groupe qua­li­fié de drone, d’ex­pé­ri­men­tal ou d’am­bient me­tal, vénère le rythme du riff tout­puis­sant dans l’am­pli et de­meure un groupe pour res­sen­tir les choses, pas les pen­ser ou les ana­ly­ser. Sunn O))) n’avait pas pu­blié d’al­bum de­puis “Mo­no­liths & Di­men­sions” en 2009, mais en a sor­ti d’autres avec Bo­ris, Nurse With Wound, Ul­ver et Scott Wal­ker entre-temps. Cen­sé se rap­pro­cher le plus pos­sible de l’ex­pé­rience scé­nique ex­ta­tique, où les mu­si­ciens-sor­ciers vê­tus de robes à ca­puche jouent dans un brouillard au vo­lume su­ré­le­vé, “Kan­non” consti­tue une sym­pho­nie mys­tique, abra­sive et écra­sante en trois mou­ve­ments de dix mi­nutes, dé­diée au bod­hi­satt­va et déesse asia­tique de la com­pas­sion. Rien de neuf sous le so­leill. Les deux mêmes notes se voient dé­cli­nées en man­tra mi­ni­ma­liste ré­pé­ti­tif, entre Black Sab­bath et Glenn Bran­ca, où l’au­di­teur im­mer­gé sur chaque plage par­court les notes de po­chettes d’Aliza Sh­varts.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.