Lou Reed

Rock & Folk - - Rééditions - “THE SIRE YEARS : COM­PLETE AL­BUMS BOX”

Sire/ War­ner Pour les fa­na­tiques de la teigne, un moyen éco­no­mique de ré­cu­pé­rer tout le ca­ta­logue Sire en ver­sion re­mas­te­ri­sée : huit al­bums dont deux live dis­pen­sables (“Per­fect Night – Live In Lon­don” et “Ani­mal Se­re­nade”). Pour le reste, c’est com­pli­qué : “New York” et “Songs For Drel­la” étaient in­es­pé­rés à leur sor­tie après les ca­tas­trophes de la fin des an­nées 80 (“Mis­trial” en par­ti­cu­lier, même si “New Sen­sa­tions” et “Le­gen­da­ry Hearts” pro­po­saient de belles choses pâ­tis­sant de pro­duc­tions ty­piques de leur temps, donc très da­tées). De belles chan­sons, de beaux textes, une pro­duc­tion rock and roll clas­sique (à l’ex­cep­tion de quelques cla­viers sur “Songs For Drel­la”). Les fans étaient com­blés, la lé­gende était de re­tour, et en forme, en­cou­ra­gé par l’in­croyable ado­ra­tion pour le Vel­vet Un­der­ground alors por­tée par un bon mil­lier de groupes in­die. En 1992, “Ma­gic And Loss” mar­quait un léger re­cul : dé­jà poin­taient quelques mor­ceaux in­con­sis­tants (“Do­ri­ta”, “Po­wer And Glo­ry”, “Ma­gi­cian”, “Good­bye Mass”) hy­per com­plai­sants. La vieille flamme brû­lait en­core sur “What’s Good”, “Har­ry’s Cir­cum­ci­sion” ou l’ex­tra­or­di­naire “Sword Of Da­mocles” dé­dié au vieil ami dis­pa­ru Doc Po­mus. Mal­gré ses dé­fauts évi­dents, “Ma­gic And Loss”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.