Bert Jansch

Rock & Folk - - Rééditions - “IT DON’T BO­THER ME”, “JACK ORION”, “BERT AND JOHN”

BMG/ Sanc­tua­ry/ Pias En­core une dé­fla­gra­tion de folk bri­tan­nique : la grande en­tre­prise des ré­édi­tions su­perbes de Bert Jansch se pour­suit avec ses deuxième et troi­sième al­bums so­lo, ain­si que ce­lui en­re­gis­tré avec John Ren­bourn. “It Don’t Bo­ther Me” est très proche de son pre­mier al­bum (et est en­re­gis­tré la même an­née, 1965) même si, en chi­po­tant, on peut dire que les mor­ceaux sont un peu moins sen­sa­tion­nels, “Jack Orion” (1966) est par­ti­cu­lier dans la me­sure où il ne pro­pose que des re­prises de tra­di­tion­nels folk, avec son fu­tur com­pa­gnon de Pen­tangle, John Ren­bourn, pré­sent sur plu­sieurs titres. C’est dé­jà un fes­ti­val de gui­tares acous­tiques, comme le se­ra un an plus tard “Bert And John”, les com­po­si­tions, avec ça. Cette double an­tho­lo­gie dé­bute avec le poi­gnant “Oh, The Di­vorces !”, puis zig­zague entre tra­vaux divers et va­riés avec le Style Coun­cil (“The Pa­ris Match”, un très bon sou­ve­nir de 1984), Mas­sive At­tack, Tief­sch­wartz, Hot Chip, The Un­ben­ding Trees, Wor­king Week (groupe très proche de Eve­ry­thing But The Girl en son temps), etc. Mais où sont les Ma­rine Girls ? Une autre fois sans doute. “Small Town Girl”, de son mer­veilleux al­bum de 1982 “A Dis­tant Shore”, n’a rien per­du de sa beau­té phé­no­mé­nale... D’ailleurs, à peu près tout est mer­veilleux ici.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.