Mons­ter Truck

Rock & Folk - - Disques Classic Rock - “Sit­tin’ Hea­vy”

MAS­COT Les com­bats font rage dans la vaste arène hard rock pour se tailler une place au so­leil. Ve­nus de l’On­ta­rio, les quatre gaillards de Mons­ter Truck semblent avoir tout pour faire se le­ver nombre de pouces : un lo­go ai­sé­ment re­con­nais­sable, un slo­gan fort pour le mer­chan­di­sing (“Don’t Fuck With The Truck”), un cô­té bû­che­ron pro­lo, et sur­tout une im­po­sante pré­sence scé­nique qui a dé­jà sé­duit Slash, Deep Purple ou Alice In Chains. Com­ment dé­fi­nir la bête ? Un hard rock à la pro­duc­tion mas­toc qui as­semble le timbre soul du bas­siste Jon Har­vey – qua­si-so­sie de Glenn Hu­ghes – à la mé­ca­nique de pré­ci­sion d’un gui­ta­riste rap­pe­lant An­gus Young par son ef­fi­ca­ci­té, ain­si qu’un en­clu­meur aux co­los­sales ruades, un orgue dis­cret res­tant en sou­tien. De ce fé­roce bolide, on avait dé­jà goû­té les deux ex­cel­lents EP ain­si que “Fu­rio­si­ty”, dé­bor­dant de titres cos­tauds comme “Old Train”. Le deuxième al­bum qui nous in­té­resse ici marque un chan­ge­ment de sta­tut, puisque réa­li­sé pour un la­bel plus im­por­tant, Mas­cot, le­quel n’a d’ailleurs pas hé­si­té à ren­voyer nos hommes en stu­dio pour den­si­fier l’af­faire. “Sit­tin’ Hea­vy” est donc plus ra­mas­sé que son pré­dé­ces­seur, plus ho­mo­gène mais aus­si plus va­rié. On y trouve les hymnes de ri­gueur comme “Don’t Tell Me How

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.