The Dan­dy Wa­rhols

Rock & Folk - - Disque - “Dis­tort­land”

DINEALONE Avant la pro­fu­sion, une bonne chan­son fai­sait sou­vent toute une sai­son. C’était il y a un bail. Les On­ly Ones, Was­ted Youth, Cars, Blon­die, Cure, Motors, Jo­na Le­wie, Stran­glers... On avait de quoi faire, on avait de quoi te­nir. Cer­tains de ces re­frains sont en­core sus­pen­dus à nos mé­moires. “You Are Killing Me”, ex­traite en single éclai­reur du dixième al­bum des Dan­dy Wa­rhols de­puis leur pre­mier en 1995, fait par­tie de ces mer­veilles de moins de quatre mi­nutes qu’on a en­vie de re­mettre au dé­but avant qu’elles ar­rivent à la fin. Très peu d’ac­cords, de la gui­tare sac­ca­dée en étouf­fant les cordes graves, une mélodie de comp­tine, un rythme ba­teau comme un pa­que­bot qui se fout des ice­bergs, et des pa­roles pour tous. Ce titre est le plus évident de “Dis­tort­land” qui n’est pas, pour au­tant, un disque com­pli­qué. Loin s’en faut. Mais si Court­ney Tay­lor-Tay­lor et sa clique savent en­core al­ler droit au but, leur faible pour les cir­con­vo­lu­tions et les spi­rales est de­ve­nu leur fort. “Search Par­ty”, “Styg­go”, “Doves” ou “Cat­cher In The Rye”, lan­ci­nantes et di­luées comme il faut, l’illus­trent par­fai­te­ment. “Pope Re­ve­rend Jim”, plus rock, “Sem­per Fi­de­lis”, plus in­dus, ou “All The Girls In Lon­don”, li­mite britpop, avaient

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.