Te­le­gram

Rock & Folk - - Disque - “Ope­ra­tor”

GRAMGRAM Un groupe re­mar­qué en 2013 par Char­lie Boyer, ama­teur lon­do­nien de rock six­ties-se­ven­ties et ma­li­cieux au point que la mu­sique qu’il concocte avec ses Voyeurs ne souffre pas de cette in­fluence (comme une chape, elle en bé­tonne d’autres — Temples, au ha­sard), ne peut pas être mau­vais. Pas­sé la bonne sur­prise des quelques titres lo­ca­li­sés l’an der­nier sur Sound­Cloud, on confirme : le rock contem­po­rain et dé­jan­té de Te­le­gram, ori­gi­naire de Londres aus­si, ser­vi sur ce pre­mier al­bum au fi­nan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif (qui a per­mis aux quatre mu­si­ciens de mon­ter leur propre la­bel) est un des plus émous­tillants de­puis les pa­ru­tions in­dés de Ve­ro­ni­ca Falls ou Pal­ma Vio­lets. En­re­gis­tré avec Ro­ry Att­well (membre des dé­funts Test Iciles qui, comme par ha­sard, a éga­le­ment pro­duit les pré­ci­tés), “Ope­ra­tor” est un re­cy­clage ha­bile de quelques cou­rants fort des an­nées 60 et 70. Sur le plan de la com­po­si­tion, on pense sou­vent à la pop frac­tu­rée de Syd Bar­rett, au krau­trock dont le groupe se re­ven­dique (“Te­le­gramme”) et, bonne sur­prise, à Roxy Mu­sic au temps des deux pre­miers al­bums. Mais alors que Phil Man­za­ne­ra fai­sait dans la den­telle, le nou­veau gui­ta­riste Pip Sta­kem va­po­rise du na­palm et met le feu à des chan­sons qui sonnent sou­vent comme un

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.