Joan Jett The Black­hearts

Rock & Folk - - Rééditions - “I LOVE ROCK ‘N’ROLL – 33 1/3 EDI­TION”

Black­heart (im­port Gi­bert Jo­seph) Le clas­sique de la ro­ckeuse res­sort agré­men­té d’un live à New York, et, hé­las, d’une po­chette dif­fé­rente, re­la­ti­ve­ment vi­laine. Pour le reste, rien n’a chan­gé, heu­reu­se­ment, et l’al­bum brille tou­jours pour ses deux re­prises mons­trueuses : la pre­mière, “I Love Rock And Roll”, pi­quée aux Ar­rows, bé­né­fi­cie d’une gui­tare soi­gneu­se­ment plan­quée de Steve Jones, d’un so­lo ul­tra ma­lin et l’an­cien Byrds est seul dans une mai­son iso­lée. Il convoque quelques mu­si­ciens et en­re­gistre as­sez ra­pi­de­ment un al­bum plus coun­try, avec moins de moyens, dans le but d’al­ler dé­mar­cher les mai­sons de disques. “Two Sides To Eve­ry Sto­ry” n’est pas au ni­veau de “No Other” (ni de “White Light” ou de “Road­mas­ter”) : deux ou trois mor­ceaux va­gue­ment rock, cen­sés sor­tir en singles et convaincre les di­rec­teurs ar­tis­tiques, ne fonc­tionnent pas vrai­ment. Mais lors­qu’il sort ces bal­lades dont il a le se­cret ou lors­qu’il re­prend le di­vin “Give My Love To Ma­ry” de James Tal­ley, Gene Clark re­de­vient cet ar­tiste fra­gile et émou­vant, ce song­wri­ter tour­men­té de la plus noble es­pèce. Avec Em­my­lou Har­ris, Al Per­kins et le vieux com­plice Dou­glas Dillard, l’homme bri­sé ac­com­plit en­core des mi­racles. Très belle édi­tion (li­mi­tée).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.