Frye Har­ness boots

Rock & Folk - - Culte des ob­jets - Pou­ren­sa­voir­plus:www.the­frye­com­pa­ny.com

CHAQUE MOIS, NOTRE SPE­CIA­LISTE EVOQUE L’HIS­TOIRE D’UN AP­PA­REIL, VE­TE­MENT, INS­TRU­MENT OU BI­BE­LOT DE LE­GENDE...

souf­frant pen­dant l’hi­ver de pro­fondes cou­pures aux pieds pro­vo­quées par des bottes pro­ve­nant d’en­tre­prises peu scru­pu­leuses qui rem­pla­çaient le cuir des se­melles par du car­ton ren­for­cé. Mais qu’elles équipent l’un ou l’autre camp, ces bottes de cuir tein­té en noir ont la par­ti­cu­la­ri­té d’avoir un bout car­ré et de me­su­rer en­vi­ron 12 pouces (30 cm) de haut. Sur les mo­dèles des­ti­nés à la ca­va­le­rie, la face avant de la tige vient cou­vrir le ge­nou, et on leur ajoute des épe­rons fixés sur une sangle de cuir ajus­tée par une boucle. Après la guerre, John Frye em­mé­nage dans de plus grands lo­caux et, en 1889, son en­tre­prise est la pre­mière à faire élec­tri­fier ses machines. En 1890, Frye pos­sède la troi­sième plus grande usine de Marl­bo­rough. En 1898, lors de la guerre contre l’Es­pagne au su­jet de l’in­dé­pen­dance de Cu­ba, Frye chausse les Rough Ri­ders, le 1er ré­gi­ment de ca­va­le­rie de vo­lon­taires amé­ri­cains, em­me­nés par le fou­gueux co­lo­nel Theo­dore Roo­se­velt, fu­tur 26e pré­sident des Etats-Unis. A l’aube du XXe siècle, John Frye passe le re­lais à son fils aî­né, Wal­ter (1862-1936), qui va pour­suivre l’ex­pan­sion de la com­pa­gnie. En 1938, John F Frye (1886-1976), pe­tit-fils de John A Frye, alors en vi­site à Washington, est abor­dé par un of­fi­cier de la ma­rine qui lui fait part de ses dif­fi­cul­tés à trou­ver un mo­dèle Wel­ling­ton ; le bot­tier s’em­presse de lui réa­li­ser un mo­dèle moi­tié moins haut que le mo­dèle ori­gi­nal qui va avoir tel­le­ment de suc­cès qu’il est com­man­dé par l’ar­mée pour équi­per une par­tie de son per­son­nel. Ce mo­dèle, bap­ti­sé JetBoot, se­ra no­tam­ment por­té par le gé­né­ral Pat­ton pen­dant la Se­conde Guerre mon­diale. En 1945, la fa­mille Frye re­vend la so­cié­té, mais la pro­duc­tion et la marque res­tent à Marl­bo­rough. En 1962, Frye réa­lise une com­mande spé­ciale pour la Pre­mière dame, Ja­ckie Ken­ne­dy : une paire de cow­boy boots spé­cia­le­ment des­si­nées pour elle. Au cours des an­nées 1960, Frye crée les Har­ness boots, hommage ap­puyé aux bottes de la fin du XIXe siècle mais dé­sor­mais des­ti­nées à d’autres ca­va­liers : les mo­tards. Do­tées de bouts car­rés et me­su­rant éga­le­ment 12 pouces de haut, de cou­leur noire, elles sont or­nées de quatre sangles de cuir re­liées entre elles de chaque cô­té des che­villes par deux an­neaux de cuivre, res­sem­blant un peu aux har­nais des che­vaux, d’où leur nom. Du­rant la dé­cen­nie sui­vante, la marque pro­duit la Cam­pus boot, loin­taine cou­sine de nos ca­mar­guaises, qui de­vient un best-sel­ler dans les universités amé­ri­caines. Après avoir connu quelques chan­ge­ments de pro­prié­taires et quit­té en 1980 le site his­to­rique de Marl­bo­rough, Frye est ra­che­té en 1998 par le groupe Jim­lar, géant de l’in­dus­trie de la chaus­sure ba­sé à New York, lui-même ac­quis par un consor­tium chi­nois en 2010. En août 1974, Bob Gruen vient prendre des photos de John Len­non — à pré­sent par­mi les plus cé­lèbres de l’ex-Beatles — sur le toit-ter­rasse de son ap­par­te­ment sur la 52e Rue. De re­tour à New York après son lost week-end de dix-huit mois, Bob tient à ce que Len­non porte un rin­ger T-shirt à 5 dol­lars qu’il lui a of­fert, or­né d’un grand NewYorkCi­ty... Plu­sieurs photos sont prises de John as­sis sur la mar­gelle, mon­trant ses Frye Har­ness en fi­ni­tion Whis­key toutes neuves (à y re­gar­der de plus près, ce sont en fait des Cam­pus Boots sur les­quelles un har­nais a été ajou­té)... Mo­tards avé­rés ou non, des tas de gens les ont eues aux pieds, comme Bruce Spring­steen, John­ny Hal­ly­day ou Jacques Du­tronc et, plus ré­cem­ment, Anne Ha­tha­way ou Robert Pat­tin­son. C’est aus­si ce mo­dèle qui illustre la cou­ver­ture du livre si­gné Marc Krys­tal, pa­ru en 2013 pour le 150e an­ni­ver­saire de la marque “Frye : The Boots That Made His­to­ry”...

Pho­to Hugues Cor­nière

Une paire de Har­ness boots du dé­but des an­nées 1980, ac­cu­sant le poids de plu­sieurs an­nées de mo­to.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.