De La Soul

Rock & Folk - - Disque Du Mois - “And The Ano­ny­mous No­bo­dy”

KOBALT/PIAS Lan­cés comme les “hip­pies­du­rap” à cause des mar­gue­rites fluo en cou­ver­ture de leur pre­mier al­bum sor­ti en 1989, les rap­peurs Tru­goy et Posd­nuos plus leur DJ Mase ont sur­vé­cu au gang­sta rap, au bling bling su­diste et à la trap mu­sic. Même si leur im­pact n’est plus com­pa­rable à ce­lui de leurs dé­buts, ils ont en­core as­sez de fans (11 169 très exac­te­ment) pour le­ver 600 874 dol­lars sur le site de crowd­fun­ding Kicks­tar­ter, ce qui leur a per­mis de fi­nan­cer ce nou­vel al­bum, leur pre­mier de­puis onze ans. Pour ses ins­trus, De La Soul a en­re­gis­tré une sé­rie de jam ses­sions avec un groupe et uti­li­sé des samples de cette ma­tière brute pour en ar­ri­ver aux 13 chan­sons (plus quelques in­ter­ludes) de cet al­bum riche de mul­tiples in­vi­tés ve­nus de tous les ho­ri­zons mu­si­caux. Snoop croone sur le single “Pain” tan­dis que Da­vid Byrne pose sa voix plain­tive sur “Snoo­pies”, su­perbe com­po­si­tion tein­tée de gui­tares fâ­chées et de beats spar­tiates. Da­mon Al­barn, qui in­vi­ta le groupe pour son pro­jet Go­rillaz, fait une ap­pa­ri­tion sur “Here In Af­ter” tan­dis que la chan­teuse Es­telle et le pro­duc­teur hip-hop Pete Rock sont sur “Me­mo­ry Of...”, hit po­ten­tiel avec cordes somp­tueuses et mé­lo­die nos­tal­gique. Usher force sur le sucre dans “Grey­hounds” et 2Chainz amène

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.